Langue

L’Indépendant, premier journal des Pyrénées-Orientales, propriété du groupe Les Journaux du Midi, lui-même propriété du groupe bordelais Sud-Ouest, pourrait changer de financeur. Cette sérieuse possibilité concerne Bernard Tapie, commanditaire d’une étude de reprise du groupe Midi Libre. Cette démarche technique, reposant sur un passage au crible de la comptabilité du groupe de presse basé à Montpellier, est confiée à une équipe de travail dirigée par l’ancien PDG de TF1, Patrick Le Lay. L’Indépendant faisant lui-même partie de Midi Libre, une titularité nouvelle se dessine, dans le contexte d’un redressement financier de Sud-Ouest, qui souhaite céder Midi Libre pour limiter ses pertes. Selon une information révélée par le magazine L’Express, l’homme d’affaires et ancien ministre de la Ville de François Mitterrand se montre actuellement intéressé par Midi Libre, après avoir racheté, le 19 décembre 2012, les titres du Pôle sud » du groupe de presse Hersant, correspondant au journal marseillais La Provence, ainsi qu’à Nice Matin et Corse matin.

Une réputation inégale

Dans cette conquête territoriale, l’ancien patron de la marque Adidas et de l’Olympique de Marseille, âgé de 70 ans, convoite ainsi Midi Libre, malgré des difficultés financières rencontrées de manière relativement générale par la presse française. Son curriculum vitae, jalonné d’épisodes troubles et d’une expertise en redressement d’entreprises, en négociation des dettes et en réduction des coûts, constitue un avantage stratégique, associé à une réputation inégale. Par ailleurs, le nouveau directeur de l’Indépendant, Philippe Campa, nommé en setembre 2012, entend déjà procéder à une refonte de certains contenus éditoriaux et à moderniser la version Internet du journal, afin d’amorcer une nouvelle étape du quotidien historique du Pays Catalan.

Partager