Langue

Pour la première fois de son histoire, le Parlement de Catalogne, à Barcelone, verra l’arrivée de députés d’extrême droite. Les élections tenues ce dimanche 14 février octroient un nombre de voix suffisamment important pour envoyer 11 élus du parti politique Vox au sein de la chambre du parc de la Ciutadella.

Cette formation ouvertement jacobine et xénophobe prône notamment la suppression des régions autonomes espagnoles. Lancé en 2013 par d’anciens membres du Partido Popular, ce parti est dirigé par Santiago Abascal, fils d’un du parti post-franquiste Alianza Popular et petit fils du maire franquiste de la ville basque d’Amurrio.

Partager