Langue

La future mairesse de Barcelone, Ada Colau, qui prendra ses fonctions le 13 juin, a effectué ce mercredi 3 juin une prise de position déterminante pour le calendrier politique de Catalogne. La nouvelle figure de l’extrême gauche, vainqueur des élections du 24 mai, ne signera pas l’engagement pour l’indépendance que lui proposait le parti Gauche Républicaine de Catalogne (ERC) en échange de son soutien. «Nous ne signerons pas de feuilles de route impropres», a signalé l’intéressée, qui doit composer une équipe au delà de sa liste,après avoir remporté 11 sièges sur 45. Ada Colau, attendue par l’ensemble de la classe politique catalane et espagnole sur la question de la souveraineté catalane, maintenait jusqu’à présent une attitude ambiguë. Elle dialogue aussi avec le Parti Socialiste de Catalogne, défavorable à l’indépendance, avec lequel une alliance pourrait se profiler.

Partager

Icona de pantalla completa