Langue
La Clau
Artur Mas, Thierry Mariani et José Blanco inaugurent ce jeudi le TGV Perpignan-Figueres
Langue

La jonction à grande vitesse entre les villes de Perpignan et de Figueres, qui fonctionne depuis le 19 décembre dernier, fera l’objet d’une inauguration officielle ce jeudi 27 janvier. En guise de preuve que les Pyrénées méditerranéennes, bien que transpercées par deux tunnels TGV et une autoroute, restent une frontière de la connaissance, l’annonce de cet évènement était intervenue dès la semaine dernière à Madrid et Girona, avant une notification transmise seulement vendredi aux décideurs politiques des Pyrénées-Orientales, puis à la presse des perpignanaise, à peine ce mardi après-midi. Dans un communiqué, la préfecture des Pyrénées-Orientales confirme la présence à l’inauguration du secrétaire d’Etat chargé des transports, Thierry Mariani, et du ministre espagnol de l’Equipement, José Blanco, accompagné de Victor Morlán Garcícia, secrétaire d’Etat espagnol à la Planification et aux Infrastructures, et de Isaías Taboas Suárez, secrétaire d’Etat aux Transports espagnol.

En outre, le président du gouvernement catalan, Artur Mas annonce sa présence, dès 9h30, à l’inauguration de la gare de Figueres-Vilafant, couplée à celle de la ligne, aux côtés des représentants venus de Madrid. Selon un protocole étudié, l’ensemble de ces personnalités empruntera un convoi spécial, à 10h30, tandis que la liste des personnalités réceptrices, à la nouvelle gare TGV de Perpignan, reste discrète. A la cérémonie prévue à Figueres-Vilafant assistera également le député-maire de Figueres, Santi Vila, personnalité montante du Gouvernement de Catalogne. L’exploration technologique d’usage, qui permettra de vérifier le temps de 23 minutes qui sépare désormais la capitale de l’Empordà et celle du Roussillon, précédera une important « entretien bilatéral » entre MM. Mariani et Blanco, abrité par les salons de la préfecture des Pyrénées-Orientales, en tout début d’après-midi.

Partager