Langue
La Clau
Artur Mas, président de CiU, considère que « Zapatero est fini »
Langue

Face aux remous rencontrés par l’Espagne, en proie à la suspicion internationale de difficultés financières insurmontables, le président de la coalition Convergence et Union (CiU), Artur Mas, n’a pas hésité, ce dimanche, à lancer « Zapatero est fini ». Dans la menace d’opprobre contre l‘Espagne, les nationalistes sud-catalans, dont le mouvement est majoritaire en nombre d’élus, interviennent régulièrement dans le cadre général de la politique espagnole. Dans ce sens, la semaine dernière, Josep Antoni Duran i Lleida, président du parti Union Démocratique de Catalogne, partenaire minoritaire de CiU, a proposé à l’Espagne un gouvernement « de concentration », composé de personnalités aptes à résoudre l’avatar actuel de la crise et à retrouver la confiance des marchés mondiaux. Artur Mas, défavorable à cette stratégie, a exhorté ce samedi le Parti Socialiste espagnol (PSOE) à remplacer le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, qu’il a considéré dépourvu de « sens de l’Etat ». M. Mas, lui-même dirigent du parti libéral Convergence Démocratique de Catalogne, considère que « M. Duran dit à voix haute ce que tout le monde. M. Zapatero a perdu toute sa crédibilité. Son crédit s’est épuisé, et il n’existe aucun indice de reprise ».

Partager

Icona de pantalla completa