Langue

Le nouveau Gouvernement de Catalogne a pris ses marques ce mercredi, à Barcelone, sous la présidence d’Artur Mas, élu jeudi dernier au sommet du pouvoir territorial. Lors d’une cérémonie d’installation des nouveaux conseillers, équivalents des ministres traditionnels, M. Mas a préféré avertir dès le départ, en demandant de la «compréhension» à son équipe, réduite en nombre par rapport à l’ancien gouvernement, dirigé par le socialiste José Montilla. Le nouveau président a ainsi lancé « nous devons faire plus, avec moins », sans dissimuler sa volonté d’austérité, justifiée par la crise, qui conditionne les conditions de travail de son équipe et les défis à relever. Le nouveau gouvernement, présentés lors d’un Conseil Exécutif de la Generalitat de Catalogne, a pour vice-présidente Joana Ortega i Alemany, porte-parole du parti Union démocratique de Catalogne (UDC), associé du parti présidentiel, Convergence démocratique de Catalogne (CDC), au sein de la coalition Convergence et Union (CiU). Andreu Mas-Colell est le nouveau conseiller-ministre de l’Economie et de la Connaissance, la nouvelle conseillère de l’Éducation s’appelle Irene Rigau i Oliver, tandis que la Santé est assumée par Boi Ruiz i Garcia.

Parmi les nouveaux dirigeants figurent aussi le numéro deux CDC Felip Puig i Godes, qui devient conseiller de l’Intérieur, Lluís Miquel Recoder Miralles, nouveau conseiller de la planification et du développement durable, et l’ex-socialiste Ferran Mascarell Canalda, qui incarne la volonté d’ouverture de M. Mas vers la gauche, désormais conseiller de la Culture. Pour compléter ce nouveau gouvernement catalan, Josep Maria Pelegri Aixut reçoit le portefeuille de l’Agriculture, de l’Elevage, des Pêches, de l’Alimentation et de l’Environnement, et Josep Lluís Cleries i Gonzàlez prend en charge les Affaires sociales et la Famille. Enfin, Francesc Xavier Mena i López est le nouveau conseiller de l’Entreprise et de l’Emploi, la nouvelle conseillère de la Justice s’appelle Pilar Fernández, tandis que Germà Gordó i Aubarell, connaisseur de Perpignan, devient secrétaire du Gouvernement. Parmi les nouveautés de cette formule de gestion gouvernementale, qui réduit de 15 à 12 le nombre de ministères-conseils, figure la transformation de l’ancien portefeuille de l’Industrie et du Travail, qui devient celui des Entreprises et de l’Emploi. La réduction de la crise et le retour de la confiance sociale, liée au regain du monde de l’entreprise, est l’axe principal de ce mandat, qu’Artur Mas doit assumer jusqu’en 2014.

Partager

Icona de pantalla completa