Langue
Artur Mas : « Le partenariat avec l’Espagne devient impossible »
Langue

A quelques encablures de Pyrénées-Orientales installées dans la parenthèse estivale, une tempête politique agite la Catalogne du Sud. Après l’apparition, le 13 juillet, de tensions entre les gouvernements catalan et espagnol sur la base d’une crise économique que la Catalogne souhaite continuer de résorber sans intervention centrale, une marche a été franchie le 17 juillet. Le président catalan, Artur Mas, a fait savoir que les députés de son parti, Convergence et Union (CiU), au Congrès espagnol, ne soutiendraient pas le plan de rigueur de 65 millions d’euros validé en Conseil des ministres le 13 juillet. Ce plan, qui induit une hausse de la TVA et de ‘impôt sur le revenu des auto-entrepreneurs, nombreux en Catalogne, heurte l’exécutif catalan, promoteur depuis fin 2010 d’une gouvernance resserrée, pour « faire plus, avec moins« . Arrivé aux affaires un an plus tard, le premier ministre Mariano Rajoy a également lancé des mesures de rigueur, qui créent mécaniquement un effet de double-peine en Catalogne, voire d’inquisition chez les nationalistes catalans. Lassé de ce qu’il juge être une pression, Artur Mas en est venu à prononcer la phrase déterminante « Le partenariat avec l’Espagne devient impossible ».

Madrid menace de contrôler les finances catalanes

Depuis début juillet 2012, le principe des autonomies politiques espagnoles contenu dans la Constitution de 1978 est contesté par le gouvernement espagnol, dirigé par le très droitier Partido Popular. L’idée d’une prise en main centrale des comptes de l’administration catalane pèse dans les esprits, à tel point que M. Mas menace de convoquer des élections anticipées face à cette éventualité. Le thème central de ce scrutin serait le « pacte fiscal », consistant à collecter l’ensemble des impôts en Catalogne, préalablement au reversement d’une quote-part à l’Etat. Ce schéma, voisin de l’indépendance économique, a fait l’objet, le 13 juillet, d’un sommet entre CiU et le Parti Socialiste de Catalogne, sans enthousiasme ni désespoir.