Langue

Ce jeudi à 13h, le Parlement de Catalogne a nommé le 129e président de la Generalitat de Catalogne, Artur Mas, par 62 voix pour, 45 contre, et 28 abstentions. Après une matinée de discussions, avec la participation de tous les groupes parlementaires, le candidat centriste et nationaliste de la coalition Convergence et Union (CiU) a obtenu, au second tour, l’ensemble des voix de CiU, l’abstention des 28 députés du Parti socialiste de Catalogne (PSC), et les votes négatifs de tous les autres partis, c’est à dire le Partido Popular, Initiative pour la Catalogne-Les Verts, la Gauche Républicaine de Catalogne, Solidarité catalane pour l’Indépendance et « Citoyens ». L’abstention socialiste, concertée ce mercredi, a fait l’objet d’un accord d’intérêt général, passé avec CiU, sur les grandes questions territoriales, comme la résolution de la crise économique, l’éducation, la santé et les démarches de négociation avec l’État. Désormais, le chef de l’opposition du gouvernement de Catalogne est l’ex-maire de Girona, Joaquim Nadal, devenu chef de file de la gauche sud-catalane suite à la démission de José Montilla, président du gouvernement jusqu’à ce jeudi.

Selon le protocole traditionnel, la Présidente du Parlement de Catalogne, Núria de Gispert, a présenté le résultat du vote au roi d’Espagne Juan Carlos, le gouvernement de Catalogne étant une institution espagnole, dans un cadre décentralisé. La prise de fonctions de M. Mas se déroulera lundi 27
décembre au Palais du gouvernement, situé dans le quartier gothique, à quelques centaines de mètres de la basilique de Barcelone. Arthur Mas, qui a rappelé à plusieurs reprises son souhait de disposer d’une équipe au travail dès le début de 2011, prévoit d’investir officiellement les ministres-conseillers de son gouvernement mercredi 29 décembre.

Artur Mas Gavarró, âgé 54 ans, formé en économie à Barcelone, préside Convergence et Union (CiU) et assume le rôle de secrétaire général du parti majoritaire de cette coalition, Convergence démocratique de Catalogne. Chef de l’opposition au Parlement de Catalogne de 2004 à ce jeudi, il avait auparavant été « Conseller en cap », équivalent d’une fonction de premier ministre, auprès du président Jordi Pujol, de 2001 à 2003, dont il est considéré comme le dauphin. M. Mas, scolarisé au Lycée Français de Barcelone avant de suivre les cours de l’Institut d’Etudes Européennes de la capitale catalane, a également été conseiller municipal de Barcelone de 1987 et 1995. Lors de ses interventions, discours et interviews, le nouveau président de Catalogne a démontré mainte fois sa maîtrise parfaite de l’anglais, du français, du catalan et de l’espagnol.

Partager

Icona de pantalla completa