Langue

Malgré l’opposition frontale du gouvernement espagnol et de la Cour Constitutionnelle espagnole, les autorités catalanes confirment le référendum sur l’indépendance pour le 9 novembre. Ce vendredi 3 octobre, le président du gouvernement catalan, Artur Mas, a tenu une réunion de sept heures avec l’ensemble des partis politiques représentés au Parlement catalan, favorables à la « consulta ». Sa propre formation, Convergence et Union (CiU), a conversé avec la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), Initiative pour la Catalogne-Les Verts et la Candidature d’Unité Populaire (CUP). Cette rencontre de travail a débouché sur un accord qui tient compte de la complexité politique et juridique actuelles. L’hypothèse d’élections plébiscitaires, qui remplaceraient le vote référendaire, est éludée. Une comissin électorale composée de sept membres sera chargée de superviser le référendum. En conférence de presse ultérieure, Artur Mas déclarait « tout s’est bien passé, sachant de l’Etat agit dans une grande hostilité », avant d’ajouter « nous voterons ».

70 % des sud-Catalans veulent le référendum

Cette journée peu ordinaire d’affirmation catalane après le veto espagnol a attiré 19 chaînes de télévision, pour partie étrangères. Bloomberg també assegura: ‘Mas enforteix la consulta d’independència desafiant el govern espanyol’. Le Financial Times, The Wall Street Journal, Deutsche Welle, The Independent, Radio France Internationale (RFI) ou encore Le Figaro ont rélaté l’accord. L’internationalisation du processus, qui reste une gageure, était assurée le 1er octobre par la chaîne américaine Bloomberg, qui invitait le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, à suivre l’exemple britannique illustré par le récent référendum écossais. Face aux menaces de suspension de l’actuelle autonomie catalane, aux décisions institutionnelles et aux dizaines de déclarations contraires exprimées depuis Madrid, le bloc pro-référendum s’appuie sur un chiffre. En effet, 70,8 % des 7,5 millions de sud-Catalans souhaitent que la consultation ait lieu, selon un sondage réalisé par le Centre d’Etudes et d’Opinions catalan, publié ce vendredi 3 octobre.

Partager

Icona de pantalla completa