Langue

Absente de la mairie de Canet pendant six mois, en 2008, en raison d’une hospitalisation délicate portant sur une tumeur au cerveau, la députée-maire UMP de la ville Arlette Franco a choisi vendredi 27 mars d’offrir ses indemnités de maire. Par cette décision, adoptée lors du dernier conseil municipal, Mme Franco distribuera son salaire de premier édile aux élus de sa ville dépourvus d’émoluments, réévaluera certaines délégations moins récompensées et remboursera certains déplacements. Cette démarche déontologique, qui rappelle le geste de Genís Pinart, maire du Port de la Selva, en Catalogne du Sud, qui avait divisé son salaire par deux en décembre 2008 en raison de la crise, devrait calmer le jeu au sein du groupe majoritaire de la mairie. Celui-ci est en effet en proie à plusieurs vagues de démissions, après la destitution par Mme le maire du docteur Henri Valls, l’ancien premier adjoint, trop vite positionné en successeur l’année dernière. Arlette Franco, qui, depuis son retour, a ralenti le rythme trépidant propre à carrière, dirige sa ville depuis 20 ans. Elle est également première vice-présidente de l’Agglomération Perpignan-Méditerranée.

Partager