Langue

L’ex-Président du gouvernement catalan, Carles Pugdemont, exilé à Waterloo (Belgique), achève un séjour en Catalogne du Nord. Après avoir rendu un étrange hommage espagnol au poète Antonio Machado, le 22 août, tout comme il l’avait fait le 2 mars, le leader indépendantiste a effectue un passage à Pézilla la rivière. Cette apparition surprise, ce vendredi 28 août en soirée, a comporté la présence d’une trentaine de maires et élus du territoire.

Cette assemblée, avec distanciation sociale et masques anti Covid-19, a notamment réuni le maire de la ville hôte, Jean-Paul Billès, Armelle Revel Fourcade, maire du Soler, Marie Costa (Amélie-les-bains), Antoine Parra (Argelès-sur-Mer), Nicolas Garcia (Elne)et Claude Ferrer (Prats de Molló). Carles Puigdemont a souhaité remercier ces soutiens, qui ont pris position publiquement, parfois plusieurs fois, pour la libération des prisonniers politiques catalans, et ont déploré l’exil des dirigeants politiques et associatifs qui ont participé à la mise en place du référendum du 1er octobre 2017, durement réprimé par la police espagnole et la guardia civil. Ces représentants du peuple sont signataires d’un Manifeste pour le respect des droits fondamentaux en Catalogne, rédigé par un Collectif des maires des Pyrénées-Orientales impulsé en avril 2018 par J.P. Billès.

Partager

Icona de pantalla completa