Langue
La Clau
Affaire Bouille : stratégie inédite à Saint-Cyprien pour éviter les débordements
Langue

L’incertitude est permanente à Saint-Cyprien, la ville dont le maire UMP, Jacques Bouille est incarcéré et dont 4 proches sont mis en examen depuis décembre 2008, dont un adjoint, en janvier 2009, a tenté de mettre fin à ses jours par désespoir face à la situation, juste après la reprise en main de la commune par son numéro 2, Pierre Fontvieille. La semaine prochaine, mardi 16 mars, le conseil municipal, notamment axé sur l’orientation budgétaire, pourrait être délicat, les finances étant au cœur des affaires judiciaires en cours. Peu convaincus par le nouvel élan, incertain, engagé par M. Fontvieille, ancien opposant du Docteur Bouille aux élections de 1989 et rallié depuis, ses opposants représentés par le Nouveau Centre Thierry del Poso et la socialiste Marie-Pierre Sadourny Gomez convoqueront leurs troupes une nouvelle fois face à l’Hôtel de Ville, dès 8h45 du matin, dans le but d’exiger la démission de la majorité des 23 élus UMP. En effet, M. Fontvieille, dans une stratégie d’évitement, a fixé le conseil municipal à l’horaire inédit de 9h30, dans le but d’éviter des débordements similaires à ceux qui se sont produits dans la confusion le 23 janvier.

Partager

Icona de pantalla completa