Langue
La Clau
Adversités extra-municipales pour la députée-maire Jacqueline Irles
Langue

La députée-maire UMP de Villeneuve-de-la-raho, Jacqueline Irles, est visée depuis avril 2008 par une association de sa ville, « Un mât pour les ondes », qui s’inquiète des champs électromagnétiques propagés par 25 antennes de téléphonie mobile. Ce collectif, qui responsabilise l’élue de la présence d’ondes malignes, s’est plaint vendredi de n’avoir pu accéder, le 5 septembre, au forum des associations municipal « pour la troisième fois », au motif de ne pas développer d’activités culturelles, alors que « certaines associations non culturelles », ont été admises. Mais l’adversité relative envers Mme Irles s’identifie également, depuis quelques semaines, à travers une autre association, « Agir pour Villeneuve ». Réunis ce samedi, ses membres promettent de lancer début octobre une série de distributions de documents, dans chaque foyer de la ville. Dans une communication en date de ce dimanche, ce groupe d’opposants à la députée-maire indique vouloir organiser un «porte-à-porte géant » afin de remettre aux administrés un questionnaire visant à « approfondir la nature des problèmes de la commune ». Dans un gros village de seulement 4000 habitants, une fronde extra-municipale de cette nature, visant notamment à suppléer les instances électives, ne peut mécaniquement pas favoriser l’apaisement.

Partager