Langue

Suite à l’accident survenu hier après-midi sur l’autoroute A9 en Pays Catalan, sur la commune de Pollestres, au Sud de Perpignan, mettant en cause un camion immatriculé en Espagne, conduit par un chauffeur polonais, et un autobus français de retour de Barcelone, les deux élus du Front National au conseil municipal de Perpignan, menés par Louis Aliot, jugent bon de réagir sur le sujet, en indiquant une causalité surprenante. En effet, le parti de Jean-Marie Le Pen attribue, dans un communiqué de ce jour, l’origine du drame à des « routiers esclaves, venus des pays de l’Est, pressurés, quasi sans protection sociale (…) à la merci du premier coup de fatigue ». Si le ministère de l’Ecologie, en charge de la sécurité routière, qui a saisi le bureau enquête accident pour déterminer les circonstances précises de l’accident, semble indiquer la responsabilité du chauffeur du poids-lourd, qui sera placé en garde à vue dès sa sortie de l’hôpital, FN parvient à distiller son programme dans le débat en proposant d’imposer aux « transporteurs pirates » un convoyeur français, manière de dire « Non à l’Europe de Bruxelles ». Suite au drame, la jeune âgée de 19 ans dans le coma, atteinte à la colonne vertébrale, ne présente pas d’évolution notable.

Partager

Icona de pantalla completa