Langue
La Clau
A Saint-Cyprien, suivi psychologique pour le personnel municipal choqué par les « affaires »
Langue

Les affaires qui agitent la ville de Saint-Cyprien, où la découverte et la traduction en justice de tout un réseau d’influence et d’arrangements centralisé autour du maire Jacques Bouille, incarcéré depuis décembre 2008, jette le discrédit sur la commune, produisent des dommages collatéraux. En effet, alors que pas moins de 11 personnes sont poursuivies dans des affaires de malversations touchant autant la politique d’urbanisme de la ville que de sombres achats d’objets d’art, un suivi psychologique et médical du « personnel perturbé par cette situation » vient d’être mis en place avec le médecin référant de la médecine du travail, Dr. Picco. Cette mesure, qui en dit long sur les dégâts potentiels provoqués, par ricochet, sur le collectif de simples employés communaux, a été communiquée hier par Marie-Pierre Sadourny, opposante PS à la majorité municipale UMP, dans le cadre d’une action intitulée « Transparence et information ». A la mairie de Saint-Cyprien, où plusieurs remaniements politiques et administratifs sont en cours, le dernier événement est la démission du conseiller municipal Stéphane Gachon, qui se considère trahi par le maire et menacé par la vox populi, dont les amalgames ont ainsi produit, cette semaine, leur première victime.

Partager