Langue

La volonté de candidature de Manuel Valls aux élections de 2019 à Barcelone prend du plomb dans l’aile, suite à un rappel d’information du Parti Socialiste Catalan (PSC). Cette formation, opposée à l’indépendance de la Catalogne, à l’identique de l’ancien Premier ministre français, a déjà son candidat à l’Hôtel de Ville, en la personne de Jaume Collboni, actuel conseiller municipal. Le secrétaire d’organisation du PSC, Salvador Illa, a rappelé cette forme d’évidence, le 30 avril, afin de réfuter toute alliance entre forces anti-indépendantistes. Cette plate-forme, suggérée par M. Valls en personne, aurait comporté le parti de droite centralisatrice Ciudadanos, comme annoncé le 20 avril. Elle aurait inclu le très autoritaire Partido Popular, parti du Premier ministre Mariano Rajoy. Le positionnement des socialistes sud-catalans semble ôter sa cohérence à la stratégie imaginée par Manuel Valls, mais celui-ci, interrogé par la presse catalane, estime qu’« il est encore tôt ».

Partager

Icona de pantalla completa