Langue

Le mois de septembre aura son élection partielle dans les Pyrénées-Orientales. Après Céret, où un litige a entraîné l’annulation du scrutin municipal de mars 2014 et la réélection du maire sortant, Alain Torrent, en juin dernier, la commune de Pia entre dans la danse. Les 6 et 13 septembre, la ville limitrophe de Perpignan verra s’opposer le maire divers gauche sortant, Guy Parès, à son ancien premier adjoint socialiste Michel Maffre, battu de 61 voix au second tour de 2014. Le second reproche au premier une mise à profit des moyens de communication municipaux. Ce scrutin voit arriver un candidat du Front National, Jérôme Palmade, qui présente la particularité d’être un vrai enfant de Pia. Au total, 87 habitants, dont la liste est à consulter ici, concourent à cette élection.