Langue

Faire évoluer Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA) en Communauté Urbaine du même nom, selon le souhait de son président Jean-Marc Pujol, est une idée qui avance à grands pas. De la première annonce en catimini, en septembre dernier, à la charte fondatrice adoptée le 8 juin dernier, lorsque l’intéressé souhaitait une administration «stratège», les soutiens et adversaires du projet constatent un rythme soutenu. Le 8 juillet, en conseil communautaire, pas moins de 61% des 36 maires de PMCA, soit 22 édiles, se déclaraient favorables à l’évolution. Les démarches engagées envers l’Etat doivent aboutir le 10 septembre, quelque huit communes supplémentaires devraient se rallier au projet et seules 5 à 6 y resteraient farouchement opposées, notamment Cabestany, englobée de force dans PMCA.

Une manne financière majeure

Jean-Marc Pujol avance l’argument de l’«affirmation territoriale» d’un ensemble de communes d’à peine 276.000 habitants, menacé d’effacement entre la future région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et la puissante Catalogne du Sud. Cette réelle géostratégie se double cependant d’un intérêt financier plus prosaïque, car un passage en Communauté Urbaine permettra de garantir 80 % de la dotation globale de fonctionnement, soit 21 millions d’euros par ans fournis par l’Etat. En cas de persistance de PMCA, environ 7 millions d’euros viendraient à manquer au fonctionnement général de l’institution.

Compétence de voirie, peut-être de Culture

L’évolution, attendue au 1er janvier 2016, ne comportera pas d’attribution de compétences supplémentaire, hormis la voirie. Assumer le volet du tourisme est en projet, mais la gestion des sports et de la culture, jalousement préservés par les maires, fait débat. Le président Pujol, dont les 66 ans et l’indifférence aux paillettes médiatiques a pu laisser imaginer une oisiveté, révèle à l’inverse un caractère profondément laborieux. Une fronde de 11 maires de PMCA opposés à la Communauté urbaine, dont ceux d’Espira-de-l-Agly, Villeneuve-la-rivière et Baho, est née en janvier dernier. Négociateur insoupçonné, Jean-Marc Pujol devrait vaincre la plupart des craintes.

Partager

Icona de pantalla completa