Langue

Les oppositions sur l’avenir de la Catalogne du Sud, croissantes entre Barcelone et Madrid, sont corroborées ces dernières heures par la publication de deux sondages. 79% des Espagnols s’avouent en effet opposés à un sentiment de nation présent en Catalogne, dans une officialisation contenue dans le préambule du nouveau statut de la Catalogne du Sud, approuvé par référendum en 2006, mais placé en suspens par le Cour constitutionnelle espagnole, qui doit de décider avant la fin du mois. Publié ce dimanche, un sondage portant sur la question « Croyez-vous que la Catalogne constitue réellement une nation ? » et publié par le quotidien madrilène El Pais, confirme le sentiment espagnol face à la volonté catalane. Jeudi 3 décembre, une enquête d’opinion portant sur la souveraineté du territoire, doté de plus de 1000 d’histoire, a été présentée par l’Université Ouverte de Catalogne. Il en découle, sur un panel de 2614 personnes, une proportion de 50,3% de citoyens sud-catalans favorables à l’indépendance. Ce sondage, en partie financé par le Gouvernement catalan, constitue le premier du genre, réalisé selon des méthodes scientifiques en parfaite phase avec les normes en vigueur.

Partager