Langue

Les élections cantonales de Saint-Laurent de la Salanque, prévues les 6 et 13 juin suite à l’accession à la députation du Conseiller Général Fernand Siré, auront au moins cinq compétiteurs. Un document communiqué ce lundi par la préfecture des Pyrénées-Orientales, à Perpignan, indique en premier lieu l’écologiste Mickaël Millet, dont la suppléante est Thérésa-Heirima-Aa-Masrour, suivi d’Alain Got, suppléé par Sophie Graff, puis le Front National Pierre Aloy, dont la suppléante sera Irina Kortanek, l’UMP Louis Carles, maire de la ville de Torreilles, suppléé par Catherine Billes, et le désormais socialiste José Puig, dont la suppléante est Cécila Valaude. Ce scrutin à parité exemplaire, bien que l’élément masculin soit positionné en premier lieu, a pour favori M. Carles, UMP modéré, sociologiquement proche de Fernand Siré, qui se nommait « apolitique de droite » jusqu’à sa récente adhésion au parti présidentiel. Elu en 2004 sur ce canton de droite, où le PS n’avait pas atteint 30%, M. Siré avait bénéficié d’une élection quadrangulaire à laquelle avait participé M. Aloy pour le FN et Joëlle Ferrand, maire UMP du Barcarès. En 1998, ce même canton avait vu la victoire de l’UDF René Marquès, ancien président du Conseil Général, notamment face à Louis Carles, alors candidat divers droite.

Partager

Icona de pantalla completa