Langue

Un ensemble de 110 réfugiés ukrainiens, parmi lesquels une quarantaine d’enfants de 1 et 14 ans, plusieurs adolescents et personnes âgées, sont arrivés ce dimanche 6 mars à Perpignan, à bord de deux autocars affrétés par la maire. Ces familles redoutant le pire dans leur pays en guerre ont posé pied à terre au Parc des Sports, vers 13h, dans le quartier du Moulin à Vent, accompagnées de Louis Aliot, le maire (Rassemblement national), qui a tenu à effectuer le voyage avec ce groupe de personnes fuyant l’agression russe orchestrée par le président Vladimir Poutine. La Ville de Perpignan, qui “se tient aux côtés du peuple ukrainien et de tous les défenseurs de la paix”, prévoit que cette mission humanitaire, la première qu’elle a lancée, en précède d’autres.

L’opération de solidarité lancée par la mairie envers le peuple ukrainien repose sur l’accueil, suivi d’un très probable processus d’intégration des personnes en exil. Elle consiste aussi à recueillir des dons pour aider aussi “ceux qui n’ont d’autre choix que de rester”, précise l’Hôtel de Ville. Plusieurs points de collecte ont été aménagés dans les maisons des quartier, afin que la générosité des Perpignanais se traduise par des apports concrets, en particulier de de vivres, qui sont acheminés en Ukraine.

Partager

Icona de pantalla completa