Langue
La Clau
1000 personnes manifestent contre la corruption politique à Santa Coloma de Gramenet
Langue

Mille personnes se sont rassemblées ce jeudi soir face à la mairie de Santa Coloma de Gramenet, dans la région de Barcelone, pour protester contre la corruption politique, aux cris de « Dehors les politiques corrompus, maintenant le peuple ! » ou « Le PSC (Parti des socialistes catalans) ne vaut rien ! ». La commune, de 120.000 habitants, est en effet placée au centre de l’affaire Prétoria, affaire de corruption urbanistique de grande ampleur pour laquelle son maire socialiste, Bartomeu Muñoz, ainsi que son adjoint à l’urbanisme et le directeur financier de la mairie se trouvent actuellement en détention préventive. Une trentaine de manifestants ont tenté de pénétrer à l’intérieur du bâtiment municipal en en faisant tomber la porte, dans le but d’occuper les lieux, avant d’être refoulés par la guardia urbana. Le porte-parole de l’association de deux quartiers de la ville, la Serra de Marina et Can Zam, Jordi Pastor, a réclamé pour sa part la dissolution du conseil municipal et la nomination d’une délégation spéciale jusqu’aux prochaines élections. M. Pastor a en outre réclamé l’arrêt que tous les projets urbanistiques « spéculatifs » de la ville, notamment ceux qui sont liés à l’affaire Prétoria.

Partager