Logo
nuvols_parcials21º
Barcelona
nuvols18.8º
Girona
nuvols18.6º
Perpignan
nuvols_parcials20º
Toulouse

Mercredi 17 octobre 2018. 19:26h
publicitat



Vidéo

Teaser Start'Université de Perpignan 18

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique
Le futur candidat fait campagne sur le thème "Des élus irréprochables, c'est possible"

Perpignan municipales : Codognès veut reparler du tramway en 2015

Samedi 1.2.2014. 13:45h
Comme l'ancien maire de Perpignan, Jean-Paul Alduy, en 2007, ou comme lui-même en 2009, le candidat d'Europe Ecologie - Les Verts à la mairie de Perpignan, Jean Codognès, souhaite le retour du tramway. S'il est élu maire, l'avocat et ancien député PS espère soumettre cette idée à la population, en 2015, par référendum.

Le candidat Jean Codognès aux élections municipales de Perpignan, qui n'a pas encore officialisé son engagement dans la bataille du mois de mars, anticipe en effectuant un tractage en bonne et due forme de ses propositions. Les premières heures de février ont été l'occasion de découvrir le slogan "Des élus irréprochables, c'est possible", que l'ancien député socialiste et actuel responsable départemental d'Europe Ecologie-Les Verts dans les Pyrénées-Orientales entend défendre. Doté d'une notoriété intéressante, l'avocat égrène ses axes de travail, en reprenant sa propre suggestion de trawmay, formulée en conseil municipal, en mars 2009. Mais à la faveur d'une amnésie d'information caractéristique du territoire, cette idée ressortie des tiroirs prend des airs nouveaux, malgré figurer dans le livre "Perpignan-Perpinyà 2020" du maire d'alors, Jean-Paul Alduy. A l'époque, la dissension concernait le calendrier de réalisation, tandis que le coût de ce projet était estimé à 400 millions d'euros.

L'avocat se revendique "vrai Perpignanais" 

Désormais, Jean Codognès promet "en 2015, je soumettrai à référendum un projet de tramway", à l'échelle de l'Agglomération Perpignan Méditerranée, car le tronçon de rocade inauguré en avril dernier "est loin d’absorber les 70.000 véhicules par jour". Par souci de commodité, d'économies pour les particuliers et d'écologie pour tous, il prône une "offre alternative à la voiture" en insistant sur les trajets "domicile-travail". Le candidat velléitaire envisage ainsi d'aligner Perpignan sur de nombreuses villes équivalentes en taille, en défendant son statut de "vrai Perpignanais", brandi ce même 1er février dans les Journaux du Midi. Par hasard ou par malheur, Jean Codognès était âgé d'un an lorsque le tram de Perpignan, joignant la ville à Canet-en-Roussillon, a effectué son dernier voyage, à une époque où la notion de développement durable aurait paru ésotérique.

Document programmatique du candidat Jean Codognès aux élections municipales de Perpignan, 1er février 2014 © Communication Jean Codognès
Document programmatique du candidat Jean Codognès aux élections municipales de Perpignan, 1er février 2014 © Communication Jean Codognès
Dernier voyage du tramway vers Canet, 1954 © Les Amis du Vieux Canet
Dernier voyage du tramway vers Canet, 1954 © Les Amis du Vieux Canet







publicitat

Commentaires

5. sergio - Perpignan 01.2.2014. 13.45h

Et aussi pour moi la politique c'est de la conviction à droite, à gauche ou au centre. Les verts c'est du folklore. Pour le mot "conviction" il est un peu tard je commence à rêver.


4. sergio - Perpignan 01.2.2014. 13.45h

Il est vrai que comme cheval de bataille c'est un peu juste. Appeler tramway un bus rallongé qui aboutit à Agrosud où il n'y a personne ça craint. L'emploi, le pouvoir d'achat etc... c'est plus compliqué. Les "verts" c'est quoi ? Des gens comme Mamère qui insulte le pouvoir auquel il appartient. Occupez vous de l'écologie et abandonner la politique.


3. Benjamin le petit giatno de Perpignan 01.2.2014. 13.45h

Un tramay nommé délire ... En cette période très difficle où, nombreux sont les Perpignanais à faire face avec peine et douleur au quotidien , M. CODOGNES vient nous parler d'un tramay . M. CODOGNES ,les Perpignanais attendent des solutions pour leur pouvoir d'achat , sur l'insécurité , sur les taxations à outrance ; Des locatairesde hlm attendent la baisse de leur loyer et ,des charges en adéquation avec les pres...
Lire tout le commentaire


2. gavatx66 01.2.2014. 13.45h

*Faudrait y réfléchir car ce "bus-tram" est une vraie cagade, il n'apporte rien à la ville, autant financer un tram si on le peut, mais vu les finances de l'agglo et de la mairie j'ai comme un sérieux doute.


1. Pepe - Perpignan 01.2.2014. 13.45h

Il se revendique "vrai perpignanais" . J'ai le souvenir d'une campagne municipale contre Jacques Bouille a St Cyprien ,codognes habitait au golf de st Cyp . Je l'ai entendu dire qu'il faisait passer l'amour de son village (st .cyp) avant toute ambitions personnelles. Vrai Cypriannais ou vrai perpignanais, girouette surtout


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat