Logo
sol23º
Barcelona
sol26.0º
Girona
sol27.9º
Perpignan
sol24º
Toulouse

Mercredi 19 septembre 2018. 13:55h
publicitat



Vidéo

Teaser Start'Université de Perpignan 18

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Environnement

Le Conseil d'Etat désavoue la préfecture de Perpignan sur la carrière de Vingrau

Vendredi 23.10.2015. 23:45h
La société La Provençale, appuyée par la préfecture des Pyrénées-Orientales, n'a pas obtenu l'autorisation d'exploitation 8 hectares de gisements de marbre à Vingrau, au Nord des Pyrénées-Orientales. Le Conseil d'Etat s'est prononcé sur cette question le 15 octobre.

L'exploitation de la carrière de marbre de Vingrau, au Nord des Pyrénées-Orientales, est freinée par le sommet de l'Etat. En juillet dernier, l'extension de ce site d'extraction par la société La Provençale avait été suspendue suite à l'action de la Fédération pour les Espaces Naturels et l’Environnement des Pyrénées-Orientales (FRENE 66). Celle-ci avait fait annuler une dérogation de la préfecture de Perpignan. Les services avaient en effet émis un décret autorisant le défrichage de 8 hectares de zone protégée, classée Natura 2000 abritant 22 espèces d'oiseaux dont le rare traquet, des linottes et des spécimens de lézards catalans, parmi 27 espèces de faune sauvage. Le tribunal administratif avait approuvé la demande des protecteurs de la nature, remarqués récemment autour du Mémorial de Rivesaltes, auparavant à Port-Vendres. Immédiatement, la direction de La Provençale s'était pourvue en cassation en Conseil d'État. Mais le 15 octobre, la plus haute juridiction administrative française a confirmé la suspension de la dérogation.

Environnement et emplois, dos à dos

L'entreprise La Provençale estime à 80 le nombre de salariés à poster sur le site, mais le Conseil d'Etat juge que le projet d'extension ne constitue pas une «raison impérative d'intérêt public majeur au sens de l'article L.411-2 du code de l'environnement», nous précise FRENE 66. Son président, Marc Maillet, dénonce une «décision préfectorale qui s'appuie sur le chantage à l'emploi pour détruire des habitats naturels et des espèces protégées parmi les plus remarquables des Corbières catalanes».

Carrière de marbre blanc de Vingrau, Roussillon / DR
Carrière de marbre blanc de Vingrau, Roussillon / DR








publicitat

Commentaires

1. caldegas - err 23.10.2015. 23.45h

nous avons le même problème en Cerdagne, j'aborde moi le coté environnemental avec l'ancienne carrière Font encore exploité aujourd'hui par la colas, qui est une vraie verrue dans la vallée du carol, elle génère encore quelques emplois mais avec un impact non négligeable dans cette vallée


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat