Logo
sol19º
Barcelona
sol16º
Girona
nuvols_parcials21º
Perpignan
nuvols_parcials14º
Toulouse

Samedi 18 novembre 2017. 16:34h
publicitat



Vidéo

Visa Pour L'image - International Festival of Photojournalism

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique

Le 1er acte de la République de Catalogne est signé

Mardi 27.10.2015. 22:00h
Une résolution parlementaire pour la création d'un Etat indépendant a été prise ce mardi 27 octobre par le Parlement de Catalogne. Cette décision historique, peut-être imparable, sera contrée par le gouvernement espagnol.

Au lendemain de la constitution du Parlement de Catalogne et de l'élection de sa nouvelle présidente, Carme Forcadell, le bureau de la chambre, à Barcelone, a procédé ce mardi 27 octobre à l'enregistrement d'une résolution historique. Ce texte vise à fonder un Etat indépendant du Royaume d'Espagne, en «accomplissant exclusivement les normes et mandats» émanant dudit Parlement. En termes clairs, les décisions à venir concernant la prise de souveraineté, édictées par la chambre catalane, prévaudront sur les autres. Cette résolution signée par les représentants des listes Junts pel Sí et Candidatures d'Unité Populaire (CUP) est le premier acte vers la création d'une République catalane. Le processus entamé en 2012 par le président catalan Artur Mas, visant à doter la Catalogne de "structures d'Etat", est bel et bien enclenché.

La presse européenne en parle, notamment Le Figaro

Cet événement unique en Europe trouve un écho dans la presse européenne, notamment française. La Tribune titre «La Catalogne engage la rupture avec l'Espagne», Le Figaro préfère «Catalogne : résolution séparatiste envisagée». En Espagne, El Pais indique «Junts pel Sí et la CUP signent le début de la rupture avec le reste de l'Espagne». A Barcelone, le journal de référence La Vanguardia, moins défavorable, souligne «Junts pel Sí et la CUP enregistrent une motion parlementaire pour la création d'un Etat catalan indépendant». Son concurrent El Periódico de Catalunya choisit «Junts pel Sí et la CUP entament le chemin de la rupture avec l'Espagne», en reprenant l'idée de fracture employée par la la presse madrilène.

Branle-bas de combat à Madrid 

La décision du Parlement catalan inquiète le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. Le chef de l'exécutif central a déjà joint par téléphone le président du parti catalan Ciutadanos, Albert Rivera, hostile à l'indépendance, et le premier secrétaire du Parti Socialiste espagnol, Pedro Sánchez, afin d'établir un contact permanent sur un processus en lequel l'Espagne a fini par croire. M. Rajoy juge que les faits de ce 27 octobre sont une «provocation» et lance : «la justice prévaudra face à l'absence de raison». La Cour Constitutionnelle espagnole devrait être très prochainement invitée à agir comme la stratégie de prise d'indépendance catalane. A ce titre, le prochain acte pris à Barcelone devrait signifier une première désobéissance, signalant le début du commencement de la souveraineté.

Bureau du parlement de Catalogne, mardi 27 octobre 2015 © Parlement de Catalogne
Bureau du parlement de Catalogne, mardi 27 octobre 2015 © Parlement de Catalogne








publicitat

Commentaires

13. Carlos 04.11.2020. 17.45h

CHER jORDI tu es bien gentil pour "les non Catalans" qui vivent en Catalogne où exilés depuis des centaines d 'années ils ont enrichis le pays exploités par les patrons Catalans comme les pieds noirs mais plus nombreux iils ont contribué à enrichire la société mais se sentent aussi et toujours "Espagnols" et ne veulent pas perdre leur nationalité ni renier leur racines hispaniques ;alors c est normal qu'is soient ...
Lire tout le commentaire


12. jordi 07.8.2020. 13.15h

De toute façon, il arrivera ce qui arrivera, alors on verra bien et arrêtons de prendre nos désirs pour des réalités. Par contre il est évident que les non Catalans sont contre l'indépendance, c'est pratiquement normal, je pense qu'ils devraient tout de même observer une certaine neutralité.


11. Roman de l'histoire 06.12.2022. 07.00h

L'humour d'Historien est plus que douteux. Quant à un référendum en Espagne, les Espagnols crachent continuellement sur la Catalogne mais n'ont pas envie de laisser partir une région qui leur résoud bien des problèmes à commencer par l'emploi!


10. no català 05.11.2022. 15.30h

"@ no català Alors battez vous !" (Historien) : on n'a jamais beaucoup vu d'indépendances acquises en dehors d'un minimum de sang versé, sauf le cas de la Tchécosclovaquie, où les souffrances de la période soviétique était trop proches. Même dans un passé récent la France a eu besoin de quelques morts en Nouvelle Calédonie pour comprendre qu'il fallait "faire bouger les lignes". C'est bien pour...
Lire tout le commentaire


9. Historien 05.11.2022. 11.45h

@no català C est bien sur une boutade ! battez vous démocratiquement et juridiquement comme vous le dites en obtenant une réforme de la Constitution Espagnole et un référendum comme pour l'Algérie


5 -10 -20 -Tous
1
-
2
-
3 >



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Here you can play avalon slots online and play rhyming reels slots for free.

Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat