Logo
sol19º
Barcelona
sol16º
Girona
nuvols_parcials21º
Perpignan
nuvols_parcials14º
Toulouse

Samedi 18 novembre 2017. 16:31h
publicitat



Vidéo

Visa Pour L'image - International Festival of Photojournalism

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Economie
Ce tronçon échappera aux coupes sombres prévues par l'État

La ligne Perpignan-Montpellier verra bien le jour à l'horizon 2020

Dimanche 29.7.2012. 00:45h
L'incertitude s'était emparée du dossier de la Ligne à Grande Vitesse entre le Roussillon et Languedoc, le 11 juillet, lorsque le ministré délégué aux Transports avait révélé que 15 projets, à l'étude en France, seraient éliminés, faute de moyens. Le 27 juillet, un “comité de pilotage” a indiqué que cette jonction serait sauvegardée.

Quelques jours après la révélation, le 11 juillet, d'un possible désengagement de l'Etat envers la construction de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Perpignan et Montpellier, une contre-décision a été formulée le 27 juillet. La mise en service de ce tronçon a en effet été validée et confirmée par la préfecture de la région Languedoc-Roussillon, depuis Montpellier, pour une "mise en service à l'horizon 2020". Cette approbation, effectuée par un “comité de pilotage”, a permis de rappeler que l'enquête d'utilité publique reste prévue autour de 2015, tandis que les études techniques et environnementales sont financées par la région Languedoc-Roussillon et l'Etat, ce dernier également représenté par Réseau Ferré de France (RFF). Le nerf de ce dossier a été nettement évoqué, face à l'adversité de la crise mais dans la communion autour d'un “projet pertinent, tant en termes de fonctionnalités que de coût". Surtout, la préférence de l'Etat pour cette ligne, au détriment d'autres, est guidé par son caractère stratégique, sur une liaison internationale entre Séville, Madrid, Barcelone, Lyon, Paris, Londres et Bruxelles.

Quelle part du gâteau de l'Etat ?

Le comité de pilotage, en charge de déterminer le tracé exact, les équilibres entre marchandises et voyageurs et l'implantation de nouvelles gares sur le parcours Catalogne-Languedoc, devra obtenir une part décisive de l'enveloppe globale. Celle-ci, évaluée à 245 milliards d'euros pour l'ensemble du territoire français par le Schéma national des infrastructures de transports, fera l'objet d'une sévère réduction et d'une redistribution en fin d'année, par le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier. Avec la validation montpelliéraine, la LGV Perpignan-Montpellier est ainsi qualifiée d'avance. Selon le comité, elle obéira à une formule “TGV, fret, trains régionaux, intercités" promise à accompagner “l'augmentation de la population régionale” et le “développement économique”.

TGV en gare de Perpignan / DR
TGV en gare de Perpignan / DR








publicitat

Commentaires


Aucun commentaire sur cet article



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Here you can play avalon slots online and play rhyming reels slots for free.

Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat