Logo
nuvols_parcials25º
Barcelona
sol25.1º
Girona
sol29.0º
Perpignan
sol27º
Toulouse

Mercredi 19 septembre 2018. 15:54h
publicitat



Vidéo

Teaser Start'Université de Perpignan 18

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique
Le maire sortant bat le FN Louis Aliot, qui résiste à 44,89%

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan avec 55,11% des voix

Dimanche 30.3.2014. 21:45h
La mairie de Perpignan revient à Jean-Marc Pujol, membre de l'UMP, soutenu par l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI) et Unitat Catalana. Le maire sortant, en réalisant un score de 55,11%, dépasse le candidat du Front National, Louis Aliot, à 44,89%. Mais le conseil municipal, dans lequel la gauche sera absente, mettra l'extrême droite au pied du mur dans son aptitude à assurer une opposition argumentée, autre qu'idéologique.

Fort d'un résultat de 55,11% des suffrages exprimées, le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, a été reconduit à son poste de maire, ce dimanche, face au candidat du Front National, Louis Aliot. Le vice-président du parti a accompli une performance de 44,89%, significative d'un ancrage devenu solide dans la capitale du Roussillon, où le FN avait manqué le second tour des municipales de 2009. Le duel final de 2014, marqué par une relative discrétion médiatique du sortant, a comporté de multiples gestes de communication de Louis Aliot, tentant de rassurer sur une éventuelle purge de personnels municipaux en cas d'élection, ou à propos du maintien du prestigieux festival de photojournalisme Visa pour l'Image. Mais au-delà de cet épisode, la composition du nouveau conseil municipal sera inédite, la gauche en étant absente, tandis que le Front National affrontera l'épreuve de la crédibilité technique et de l'image fréquentable. Grand vainqueur psychologique du scrutin, le parti de Marine Le Pen, qui souhaitait brandir Perpignan en exemple de grande ville conquise, lui aura produit une publicité peu enviable. Mal identifiée en France, souvent rangée dans les Pyrénées-Atlantiques, synonyme de faits divers dans la presse nationale, Perpignan évacue une période pesante, lors de laquelle son nom a cette fois-ci largement associé à l'extrême droite.

Le buffet payant du Front National

Pour célébrer un résultat qui restera dans les annales, la fédération du Front National des Pyrénées-Orientales a proposé, pour ce dimanche à 20 heures, une soirée électorale payante. Les candidats à cette sauterie ont dû s'acquitter d'un prix d'entrée de 15 euros, donnant accès à un cocktail et à un buffet. Cette initiative viendrait à démontrer une situation financière fragile, pour une fédération qui a préféré garder le silence sur cette question.

Jean-Marc Pujol, reconduit à la tête de la mairie de Perpignan / DR
Jean-Marc Pujol, reconduit à la tête de la mairie de Perpignan / DR








publicitat

Commentaires

5. le chté - st çyprien 30.3.2014. 21.45h

gitans ou pas,dans 6 ans notre pays va crevé de faim,pas lui.la preuve il renis sa parole,,,,


4. Jef - Perpignan 30.3.2014. 21.45h

Perpignan dans les Pyrénées Atlantiques, on joue à quoi ?Carq et son éternel jacobinisme, avec 75 % d'augmentations d'impôts locaux en 6 ans, Mr Pujol devrait avoir les moyens de son action.S'il résoud les problèmes de la gare, de la nouvelle caserne de pompiers avec les espagnols, la rentabilité du "nouveau théâtre", un marché digne de ce nom, à la verrue Saint-Jacques, il pourra dormir sur ses deux orei...
Lire tout le commentaire


3. 3 eme ligne 01.1.1970. 01.00h

et bien moi, je veux, comme pour l'USAP et les Dragons, plus de catalans dans les listes dans notre département. Put1, Cresta Pied-noir, Aliot Ariegois, Pujol pied noir et plus à Marracech qu'à Perpignan. Il y en marre, ici nous sommes aussi en Catalogne, merde !


2. carq 30.3.2014. 21.45h

Alliot, comme Philippot paye cher, et ce n'est que justice, la vision ultra-jacobine et unitariste du F.N qui ne change pas beaucoup, dans les faits, de celle du P.S du FDG ou de l'U.M.P ! Mme Le Pen devra comprendre que la plupart de ses maigres succès sont liés à l'enracinement et que les "parachutages" vision centraliste de la politique ne fonctionnent plus ! Le centralisme jacobin mis en place, il y a deux siècles, fonctionne chaque jour un peu moins e...
Lire tout le commentaire


1. Fabien - Perpignan 30.3.2014. 21.45h

Au vu du nombre impressionnant de membres de la communauté gitane, il valait mieux que ce soit payant.Et je ne voterai plus FN au vu des méthodes utilisées.Aliot a fait comme Alduy,mais çà n'a pas marché. Il a fait du communautarisme,et a délégué des incompétents,pour s'occuper du cas épineux des gitans par exemple...il y a mis des escrocs vendeurs de voitures et carrossiers connus de tous...Même les militants de ...
Lire tout le commentaire


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat