Logo
pluja
Barcelona
sol13.2º
Girona
sol7.7º
Perpignan
sol
Toulouse

Mercredi 19 décembre 2018. 05:36h
publicitat



Vidéo

Le Canigó en VTT par la cheminée, 2018

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Economie

Le grenat, plus "bel ambassadeur de Perpignan"

Mardi 11.11.2014. 12:30h
La promotion du Grenat de Perpignan, engagée en 2009, occasionne plusieurs jours de fête, fin novembre. Parallèlement, le Secrétariat d'Etat à l'Artisanat est chargé de défendre une Indication Géographique Protégée (IGP), pour donner de l'élan à une économie ancestrale, tournée vers l'avenir.

Pierre à bijoux de haute tenue, le Grenat de Perpignan ronronnait dans la tradition ancienne lorsqu'un l'Institut du Grenat, parrainé par l'Union européenne, a choisi de le dynamiser. Dans ce sens, la fête de la Saint-Eloi, patron des bijoutiers et des orfèvres, est attendue dimanche 30 novembre à Perpignan. Elle assurera la promotion d'un produit rouge profond, attaché au territoire et à sa société. Un savoir-faire d'exception fera l'objet d'une fête traditionnelle, en costumes et musique du début du siècle dernier. Une exposition visible jusqu'au 4 janvier 2015 à la Casa Xanxo, quartier Saint-Jean, mettra en évidence la modernité du grenat, en lien avec l'Art Nouveau et l'Art Déco, de 1900 à 1937. Les organisateurs rappeleront l'ambiance raffinée d'un Perpignan éloigné de son actualité la plus désagréable. Une conférence, une théâtralisation et le spectacle "Et Perpignan entra dans la Modernité" (1900-1940) sont au programme.

L'économie du Grenat, une ambition à confirmer

Le fondateur de l'Institut du Grenat, Laurent Fonquernie, qui soulignait en 2010 la "vocation économique et patrimoniale" du produit, a été récompensé en mars 2013 par l'annonce d'un processus de labellisation. En octobre dernier, la secrétaire d’Etat à l’artisanat, Carole Delga, a rencontré à Perpignan le professionnel Maxime Creuzet-Romeu. Après avoir exercé à Paris, où il a fourni Naomie Campbell, Adriana Karambeu et Céline Dion, ce bijoutier a rejoint l'atelier familial, dans le même quartier Saint-Jean. La suite attendu est un classement du Grenat de PErpignan Indication Géographique Protégée (IGP). Selon son institut, le bijou est le "plus bel ambassadeur de Perpignan". Une confrérie de 10 professionnels, principalement présents dans la ville, est également représentée à Amélie-les-Bains, Bourg-Madame et Prades. La capitale du Conflent abrite la Bijouterie Calvet, plus vieil atelier du Pays Catalan, fondé en 1804. La capacité de renouvellement est démontrée par Alain Pagès, à Ille-sur-Têt, artisan et président du Syndicat des Bijoutiers des Pyrénées-Orientales.

Perpignan, début du XXe siècle © Institut du Grenat
Perpignan, début du XXe siècle © Institut du Grenat
Participant de la fête de Saint-Eloi 2013, Perpignan © Institut du Grenat
Participant de la fête de Saint-Eloi 2013, Perpignan © Institut du Grenat





Documents



publicitat

Commentaires

5. rocasalbas - pia 11.11.2014. 12.30h

votre connaissance concernant le grenat de perpignan est complétement obsoléte,comment pouvez vous parler d'un métier que vous ne connaissez pas??je me présente je m'appelle Monsieur rocasalbas jacques,j'ai commencer mon métier de bijoutier grenatier en 1962,je n'avais alors que tout juste 16 ans.les carriéres venant de caladroit ont fermées leurs portes en 1921 et les tailleries de grenats qui se trouvaient dérriere les établissemen...
Lire tout le commentaire


4. mistral gagnant - perpignan 11.11.2014. 12.30h

Dommage surtout que la ville de Perpignan ne voit pas le potentiel de communication positive en plaçant sa spécialité : le bijou en Grenat, en haute estime. Encore une promesse de campagne non tenue, celle qui aurait dû voir se créér un centre d'interprétation de cette part intime de notre catalanité ! Que de merveilles dorment dans des coffres, pourquoi ne pas avoir l'idée de les montrer au public local et international de passage su...
Lire tout le commentaire


3. badine - perpignan 11.11.2014. 12.30h

il est vrai que le grenat n est plus exploitable chez nous meme si il l a ete et nous sommes les premiers a le regretter;n oublions pas que l architecte jean nouvel a appele la salle principale de l archipel "le grenat". n etant pas catalan il s est apperçu de l importance de notre tradition bijoutiere je trouve dommage que NLG se focalise sur le fait qu il ne se rejouisse pas que l on garde cette tradition qui fait vivre nos commerces et aura bientot une IGP qui sera la seule e...
Lire tout le commentaire


2. Gaël - Perpignan 11.11.2014. 12.30h

NLG, tu dis n'importe quoi. Les Renault fabriquées en Espagne, les anchois de Collioure issus à 70% de la pêche sud-américaine, les joueurs de l'USAP quasi tous étrangers, le nucléaire "français" produit par l'uranium africain, tout cela fait l'économie (même l'USAP, en pro-D2). Le Grenat de Perpignan est bel et bien de Perpignan (ou de Prades) même si les pierres viennent d'ailleurs. L'imaginaire est associé &ag...
Lire tout le commentaire


1. NLG 11.11.2014. 12.30h

Comment peut-on parler de grenat de Perpignan? Au mieux on pourrait parler de la joaillerie catalane du grenat qui était partout ailleurs qu'à Perpignan. Il y a eu quelques bijoutiers qui ont TRAVAILLE le grenat certes. Un grenat moins cher que le rubis surtout. Mais il y a belle lurette que dès le XIXème, le grenat ne venait même plus des Pyrénées, mais était - déjà- importé d'Inde pour la taille. Quand on parle de bijo...
Lire tout le commentaire


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat