Logo
nuvols_parcials25º
Barcelona
nuvols_parcials23.3º
Girona
sol26.2º
Perpignan
sol20º
Toulouse

Mardi 17 juillet 2018. 01:47h
publicitat



Vidéo

Exercice crash d'Avion, Perpignan, avril 2018

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique

Louis Aliot, véritable coach du Front National à Perpignan

Jeudi 30.10.2014. 19:00h
L'année 2014 aura favorisé un gain de respectabilité du Front National, partout en France et surtout dans les Pyrénées-Orientales. A Perpignan, le vice-président du parti, Louis Aliot, organise la pluralité de la formation, en donnant la parole à ses colistiers municipaux. La prochaine étape qui se profile doit mieux représenter le Pays Catalan dans les instances dirigeantes du FN.

Assuré d'un enracinement souligné en Pays Catalan par des pointes à 47 % aux dernières élections européennes, le Front National (FN) travaille son assise sociale. A ce titre, les élections municipales ont comporté des candidatures dans plusieurs petites villes ou villages, performance impossible il y a quelques années. A la mairie de Perpignan et à l'Agglomération Perpignan Méditerranée, Louis Aliot, stratégiquement missionné par Jean-Marie Le Pen à Perpignan en 2002, s'est adjoint une équipe aux profils normalisés. Si, autrefois, les militaires retraités constituaient le cliché de l'extrême droite démocratique, les nouveaux noms inscrits dans le paysage politique ne distinguent plus le parti. La progression du FN profite de la disparition des anciens, aux allures d'épouvantails pour la majorité des électeurs.

Aliot, coach d'une équipe plurielle

Les nouvelles fréquentations du FN, plus jeunes, s'expriment régulièrement au nom du premier parti communicant des Pyrénées-Orientales, loin devant les autres. Les élus perpignanais Bénédicte Marchand, Clotilde Font-Gavalda, Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, Catherine Pujol, Bruno Lemaire et Xavier Baudry donnent leur avis. Véritable coach, le leader Aliot, en mandat européen, leur délègue cette tâche, sans pour autant l'abandonner lui-même. Il vantait les mérites de son colistier Mohamed Bellebou, dimanche 26 octobre, sur Europe 1. La promotion de cette palette de personnes, pas encore des personnalités, est une nouveauté considérable en Roussillon. En conquête sociale et territoriale, le parti, centraliste dans ses fondements, dispose pourtant d'un site Internet pour le seul secteur de la Cerdagne.

Investir les instances nationales

La tentative plurielle du FN des Pyrénées-Orientales se reporte sur le XVe Congrès du parti, prévu à Lyon les 29 et 30 novembre. Le 28 octobre, la fédération départementale communiquait la liste des candidats du territoire postulant ou repostulant au Conseil national. Louis Aliot en n°3, Xavier Baudry en n°21, Marie-Thérèse Fesenbeck en N°154, Emmanuelle Grivet en position n°178, Irina Kortánek en 205, Daniel Philippot en 307, Jean-Claude Pinget en 316 et Alexandre Souaillat-Marius, en 354, composent la team propulsée par Louis Aliot. La seule place sérieuse reviendrait à Xavier Baudry, promis à une forme d'influence dans l'appareil. Mais Bruno Lemaire joue dans la division supérieure en tant que 17e conseiller politique, sur une assemblée de 24.

Louis Aliot, vice-président du Front National © FN 66
Louis Aliot, vice-président du Front National © FN 66
Louis Aliot découvre les premiers abricots de l'année au Soler, aux côtés de la candidate FN aux municipales, Marie-Hélène Pelras, mai 2014 © FN 66
Louis Aliot découvre les premiers abricots de l'année au Soler, aux côtés de la candidate FN aux municipales, Marie-Hélène Pelras, mai 2014 © FN 66








publicitat

Commentaires

3. sergio - Perpignan 30.10.2014. 19.00h

Espérons que nous sommes au creux de la vague et que certains partis vont réagir débarrassés de ces "feignants, sous qualifiés" car en politique la diversité est nécessaire. Cependant cette nouvelle lubie de changer le nom du parti témoigne d'un manque d'imagination.Dans le passé les nouvelles appellations avaient pour but de regrouper certains partis. Aujourd'hui c'est l'inverse, les partis sont divisés, c'est la pa...
Lire tout le commentaire


2. Marc - Saleilles 30.10.2014. 19.00h

Cet article est relativement fin car il n'oublie pas de rappeler que les autres partis que le FN sont passifs. Leurs adhérents sont des obligés, des élus, pas des militants bénévoles qui croient en quelque chose. Un peu moins à l'UMP quand-même, mais pas du tout au PS ou à l'UDI, qui ne sont pas des partis de convictions. Le FN a compris qu'il faut agir comme le PC d'autrefois. Les autres partis assistent impuissants à la monté...
Lire tout le commentaire


1. sergio - Perpignan 30.10.2014. 19.00h

Le mitraillage tous azimuts commence à s'apaiser. Plus d'un demi siècle pour être considéré comme un parti comme les autres, cherchez l'erreur.47 % aux européennes sans les médias, avec peu d'argent, de nombreux politiques sont sans voix à part Moréno mais bon !Il faudra prévoir un place au nouveau sarko plus FN que jamais. Le nouveau sarko est arrivé, c'est le vain nouveau.


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat