SOCIÉTÉ

Un forum contre le harcèlement au travail en Pays Catalan

L'association Harcèlement au travail solidarité a été fondée en octobre 2013

Le bureau de l'association Harcèlement au travail solidarité / DR
Le bureau de l'association Harcèlement au travail solidarité / DR
La solidarité avec les victimes de harcèlement au travail est en marche dans les Pyrénées-Orientales, où une association née à Elne assure un service pour l'ensemble du département. Cette structure, qui propose une écoute et un suivi juridique aux victimes, vient d'ouvrir un forum Internet pour compléter sa mission.
Le harcèlement au travail, ou "mobbing" selon la terminologie mondiale, constitue une notion dont l'évaluation reste sensible et difficile. Dans les Pyrénées-Orientales, l'association "Harcèlement au travail solidarité", fondée en octobre 2013 à Elne, embrasse désormais une envergure territoriale. Cette structure est née des 14 années de calvaire moral vécues par la secrétaire Nadine Favre, victime d’une hiérarchie peu recommandable. Cette employée de l'association Elnavui a enduré brimades et dénigrements, avant de saisir la justice en 2010. En juillet 2013, la structure a été condamnée en appel pour “brimades et sournoiseries” par le conseil des Prud'hommes, et invitée à indemniser l'intéressées, qui nous avoue des “blessures indélébiles, même si on vit avec”.

Le silence est plus fort dans les collectivités territoriales

L'association Harcèlement au Travail Solidarité écoute des personnes qui ont "souvent peur pour leur emploi, il faut les rassurer”, précise la victime. Un psychologue et un avocat bénévoles animent des groupes de parole pour l’association, sollicitée par des habitants de Perpignan, Le Soler, Millas et Banyuls-sur-mer, selon quelques exemples. Leurs situations sont observées indifféremment dans les secteurs public et privé, notamment dans certaines collectivités "où c’est souvent pire, car les témoins n’osent pas parler”, assure la présidente, qui invite à “rassembler un maximum de preuves et des témoignages de collègues, ce qui est une forme de courage”. Selon elle, les signes de harcèlement sont une “mise à l’isolement, des réflexions désobligeantes répétées, des tâches volontairement inutiles et l’absence de travail”. Elle cite aussi la “mise au placard” et le “retrait de matériel de travail”, l’ensemble provoquant une “sous-estime de soi, une perte de confiance, de la colère et de l’impuissance”. Harcèlement au Travail Solidarité lance son forum Internet, pour parfaire son action. Cet espace encore discret doit permettre d'identifier les situations de harcèlement et de développer une typologie de traitement, moral et éventuellement judiciaire.