Logo
pluja16º
Barcelona
nuvols18.2º
Girona
nuvols16.0º
Perpignan
nuvols_parcials17º
Toulouse

Jeudi 15 novembre 2018. 10:36h
publicitat



Vidéo

Pains, «Revolution», Mediator Perpignan, 18 octobre 2018

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique
Le vice-président du FN est témoin de propos discriminatoires dans un reportage

Louis Aliot, gravement piégé par la télévision

Mercredi 18.6.2014. 23:45h
Une enquête menée lors des dernières municipales de Perpignan fait l'effet d'un sérum de vérité, car la langue catalane y est majoritaire. Le candidat à l'Hôtel de Ville au nom du Front National, Louis Aliot, parcourt le quartier Saint-Jacques en compagnie d'un militant. Il est témoin de déclarations qui, en français, provoqueraient un discrédit immédiat et des actions en justice.

Le chef de l'opposition Front National à la mairie de Perpignan, Louis Aliot, a profité de bonnes qualités de communicant aux dernières municipales. Mais il sort bien mal paré d'un magazine intitulé "A droite et au delà", diffusé mardi 17 juin par la première chaîne de télévision catalane. TV3 y fait intervenir les militants du FN dans le quartier Saint-Jacques, lors de la campagne. L'un d'eux affirme en catalan et sans réserve que les élus "sont en place uniquement pour l'argent et font des maisons seulement pour les arabes". Le compagnon de Marine Le Pen approuve l'affirmation, qu'il a visiblement comprise : "c'est ça, exactement". Auparavant, il s'est fendu d'un "bon dia" (bonjour) pour saluer un relais de sa campagne, de culture gitane. Plus tard, le premier intervenant, brochures à la maison, convainc un groupe de jeunes Gitans avec l'argument "il faut faire quelque chose, sinon les Arabes vous mettront dehors". Louis Aliot assiste également à cette scène, cette fois-ci sans réagir.

"Ils nous mettent dehors, il faut nettoyer"

Auprès des interviewés, la confiance inhérente à l'usage de la langue catalane est un avantage sur les médias français, y compris perpignanais. Les interlocuteurs se lâchent, semblent être davantage eux-mêmes et la chaîne leader en Catalogne du Sud profite de son détachement territorial pour aborder frontalement le "vote Le Pen" dans la communauté gitane. Un jeune assis sur le capot d'une voiture, place du Puig, lance "en ville, il a plein d'arabes, nous, nous n'avons rien, les maisons tombent. Ils nous mettent dehors, il faut nettoyer". Il ajoute "les emplois doivent être pour nous, car nous sommes catalans et nous sommes en Catalogne". Le montage saccadé accumule les phrases de ce type, mais elles sont bien réelles et insérées dans leur contexte.

Cette enquête de terrain, à la façon de coulisses de campagne qui abondent pour les candidatures nationales, serait impensable en langue française. Au mieux, elle serait auto-censurée par son auteur ou le média commanditaire. Elle révèle le caractère aventureux de la conquête de l'électorat du quartier Saint-Jacques et la stratégie d'un vote communautaire, que le Front National a pourtant attribuée à certains de ses adversaires lors des municipales de Perpignan.

"A droite et au delà", TV3, Barcelone, 17 juin 2014.

"A droite et au delà", Télévision de Catalogne © TV3
"A droite et au delà", Télévision de Catalogne © TV3
"A droite et au delà", Télévision de Catalogne © TV3
"A droite et au delà", Télévision de Catalogne © TV3
"A droite et au delà", Télévision de Catalogne © TV3








publicitat

Commentaires

28. le barcarésien - le barcares 18.6.2014. 23.45h

Cinq cent ans que la communauté Gitane est à Perpignan.Le premier commerçant répertorié s'appelait VIDAL et la sédentarisation aussi .Prenant en compte leur croyance Catholique et leurs moeurs européanisées on a dejà un différentiel par rapport à la population Magrebine coranique porteuse de voiles ( les harkis défenseurs de la France bien que Musulmans n'en portaient pas!).Cette opposition avec en commun la mis&...
Lire tout le commentaire


27. mesmer - Perpignan 18.6.2014. 23.45h

C lamentable discours sterile les arabes (Arabie Saoudite) les algériens pauvres algeriense sont battus aux côtés de la france (indochine allemagne et meme la guerre d algerie) a l histoire vous avez oublier le massacre des harkis et vous avez exploiter les algeriens chez eux un vrai génocide


26. Jeroni - 66000 18.6.2014. 23.45h

le titre est un peu trompeur... mais il semble bien qu'il y ait une communauté qui bénéficie de beaucoup de bons soins...la faute au système politique et social...il y a de forte chance


25. __Toto 18.6.2014. 23.45h

En même temps, le journaliste anonyme n'apporte à aucun moment une preuve que ce que dit monsieur Alliot est faux. Vu comme ça se passe dans ma ville (en Seine Saint Denis) j'ai même plutôt tendance à lui donner raison. Cette phrase d'un gitan, m'a marqué : ""il faut faire quelque chose, sinon les Arabes vous mettront dehors" Car, pour rencontre ÉNORMEMENT de touristes qui passent par Roissy, ils disent tous la même chose ...
Lire tout le commentaire


24. Narmer 18.6.2014. 23.45h

les gitans n'on jamais eu de pays, c'est des nomades qui vivent de divers trafic en tout genrer, et maintenant ils viennent faire la morale aux autres vous me faite bien rire.......retourner en inde qui est votre vrai pays et la bas ou vous donnera des cabanes ou vous vivrez heureux avec votre famille


5 -10 -20 -Tous
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
...6 >



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat