POLITIQUE

Jean-Marc Pujol, élu président de l'Agglomération Perpignan Méditerranée

Le maire de Perpignan accède à la fonction exercée jusque-là par Jean-Paul Alduy

Les 88 conseillers communautaires de l'Agglomération Perpignan Méditerranée © PMCA
Les 88 conseillers communautaires de l'Agglomération Perpignan Méditerranée © PMCA
L'Agglomération Perpignan Méditerranée, présidée depuis son origine, en 2001, par Jean-Paul Alduy, maire de Perpignan de 1993 à 2009, est désormais dirigée par Jean-Marc Pujol. Le maire de Perpignan devient instantanément un poids-lourd de l'UMP des Pyrénées-Orientales.
Le tout premier Conseil de communauté de Perpignan Méditerranée Communauté d'Agglomération (PMCA) issu des urnes les 23 et 30 mars, s'est réuni pour la première fois, ce lundi 14 avril, en présence de 88 conseillers votants. L'amphithéâtre de l'Hôtel d'Agglomération, au sein du bâtiment cubique situé à quelques mètres de la gare TGV, a attiré un public nombreux, compte tenu de l'événement. En effet, le retrait de la vie politique choisi par Jean-Paul Alduy, président de PMCA depuis 2001, a donné lieu à la vacance du poste, auquel prétendait le maire UMP de Perpignan,  Jean-Marc Pujol, le chef de l'opposition municipale Front National, Louis Aliot, et le communiste Jean Vila, maire de la ville voisine de Cabestany.

L'intégralité des 15 vice-présidents

Sans surprise, Jean-Marc Pujol a été élu avec 63 voix, contre 12 portées sur la candidature de Jean Vila et 11 sur celle de Louis Aliot, dont le parti fait une entrée historique dans l'assemblée du quartier Saint-Assiscle de Perpignan. Un fait remarquable de cette matinée est le succès remporté par le sénateur François Calvet, maire de la commune du Soler et président de la fédération de l'UMP des Pyrénées-Orientales, qui accède au poste de premier vice-président, fort d'un soutien de 68 voix. Cette séance a également comporté, au total, l'élection des 15 vice-présidents de l'ensemble intercommunal, dont le budget annuel pour 2013 a avoisiné 350 millions d'euros. La nouvelle équipe de gouvernance est composée du maire UMP de Canet-en-Roussillon, deuxième vice-président, Bernard Dupont, choisi par 61 élus. Le troisième vice-président, Robert Vila, maire UMP de Saint-Estève, a bénéficié de 64 bulletins, tandis que le maire de Pollestres et ancien député UMP Daniel Mach en engrangeait 58, pour la quatrième vice-présidence. Les autres élus sont André Bascou, maire de Rivesaltes, 5ème vice-président, Jean-Paul Billès, maire de Pézilla-la-rivière, 6ème, Jean-Paul Batlle, maire de Bompas, 7ème,  Pierre Roig, maire de Sainte-Marie la Mer, 8ème, Jacqueline Irles, maire de Villeneuve de la Raho, 9ème, François Rallo, maire de Saleilles, 10ème, Gilles Foxonet, maire de Baixas, 11ème, Francis Clique, maire-adjoint de Canet-en-Roussillon, 12ème, Dominique Schemla, maire-adjoint de Perpignan, 13ème, Laurent Gauze,  également maire-adjoint de Perpignan, 14ème. Enfin, la conseillère municipale de Perpignan Annabelle Brunet a été élue 15ème vice-présidente.

5 conseillers communautaires complètent la gouvernance

Cette première session placée sous la présidence de Jean-Marc Pujol a également permis d'élire cinq conseillers communautaires délégués. Ces derniers sont le maire de Tautavel, Guy Ilary, le maire de Saint-Laurent de la Salanque, Alain Got, celui de Llupia, Roger Rigall, le maire de Torreilles, Marc Médina, et celui de Villelongue-de-la-Salanque, José Lloret.
Jean-Marc Pujol, president de la mancomunitat Perpinyà Mediterrània, i Jean-Charles Rey, gerent, 14 d'abril de 2014 © Perpinyà Mediterrània