ECONOMIE

Le TGV Perpignan-Barcelone, c'est pour le 15 décembre

La société espagnole Renfe révèle discrètement l'ouverture de la ligne

Sommet franco-espagnol du 10 octobre 2012 à Paris © Présidence de la République
Sommet franco-espagnol du 10 octobre 2012 à Paris © Présidence de la République
La SNCF annoncera dans les jours qui viennent l'entrée en service, après plusieurs années d'attente, de la liaison directe à grande vitesse entre Perpignan et Barcelone. Une information diffusée ce 8 octobre en Catalogne du Sud indique une avancée décisive effectuée par la société ferroviaire espagnole Renfe, qui programme le premier train courant décembre.
La liaison à grande vitesse sans interruption entre Perpignan et Barcelone fonctionnera avant la fin de l'année, plus précisément au moins de novembre, selon une indiscrétion de la chaîne catalane TV3, diffusée ce 8 octobre. Dans l'optique du Sud, il s'agit de la jonction "Barcelone-Paris", qui mettra fin aux correspondances de trains effectuées en gare de Figueres-Vilafant depuis l'ouverture relative de cette ligne, le 8 janvier dernier. La source sollicitée par le média leader du groupe Télévision de Catalogne est la société ferroviaire espagnole Renfe, qui n'a pas encore effectué d'annonce officielle à ce sujet. De son côté, la SNCF s'apprêterait à formuler une déclaration semblable, et fera taire les multiples interrogations sur une ligne caractérisée par des informations constamment contredites. La date du 15 décembre est désormais évoquée par des sources ministérielles françaises, qui s'accordent de fait avec les annonces espagnoles. Parallèlement, une dépêche de l'agence de presse espagnole EFE, diffusée le 9 octobre, cite un "porte-parole" de la SNCF indiquant : "nous espérons le lancement officiel d'ici la fin de l'année", sans précision de date.

Seulement 2 liaisons quotidiennes, sur des horaires ingrats
 
A l'occasion du lancement, seules deux liaisons quotidiennes seront mises en place, dans les deux sens, aux horaires en vigueur actuellement. Par manque d'amplitude, ceux-ci empêcheront un usage efficace de la ligne, dans le cadre d'allers-retours entre Perpignan-Barcelone sur une seule journée, pour des activités professionnelles ou de loisirs, mais cette offre en précède une autre, plus riche. En effet, ce sont "6 à 8 TGV par jour" qu'il faut attendre sur cette ligne, d'après une prévision formulée en décembre 2012 par le président de la SNCF, Guillaume Pepy. Cette multiplication des horaires constitue un autre volet d'information, encore sans échéance.
Tren d'Alta Velocitat francès a l'estació de Perpinyà, Catalunya del Nord © Claude Fèvre