POLITIQUE

Le prince d'Espagne, Mariano Rajoy et Artur Mas inaugureront le TGV le 8 janvier à Figueres

Le prix des billets des AVE espagnols sera revu à la baisse

Le principe Philippe de Bourbon, héritier de la couronne espagnole © La Moncloa
Le principe Philippe de Bourbon, héritier de la couronne espagnole © La Moncloa
Le principe Philippe d'Espagne, héritier de la couronne, le premier ministre Mariano Rajoy, et le président catalan, Artur Mas, figurent en tête de liste des participants à la cérémonie d'inauguration du TGV Madrid-Figueres, le 8 janvier. Cet évènement revêt une grande importance dans l'Espagne en crise, qui annonce pour les prochains jours une baisse générale des tarifs d'accès à la grande vitesse.
Le lancement du tout premier TGV entre les villes de Figueres et Barcelone se déroulera bien le 8 janvier, selon une confirmation filtrée du gouvernement espagnol le 31 décembre Cette inauguration de ligne prend un caractère important et hautement protocolaire, comme en témoigne la liste des personnalités politiques signalées. Le premier ministre espagnol, le prince Philippe de Bourbon, héritier de la couronne d'Espagne, et le président du gouvernement catalan, réceptionneront le premier convoi en gare de Figueres-Vilafant. En effet, cet axe ferroviaire perçu dans les Pyrénées-Orientales comme une liaison "Perpignan-Barcelone", qui fonctionnera en avril sans besoin de correspondance à Figueres, est en réalité un "Madrid-frontière française". Sa mise en service est un évènement dans une Espagne en nécessité de défendre une image ambitieuse.

Les billets du TGV espagnol, bientôt moins chers

Notre évaluation du 6 décembre 2012, portant à 58 euros le prix du billet Perpignan-Barcelone, devra être revue à la baisse suite à un engagement de la ministre espagnole des Travaux publics. Le 20 décembre, Ana Pastor évoquait le "moment historique" du 8 janvier et jugeait que "le TGV est rapide et efficace, mais de nombreuses personnes n'en ont jamais profité car les tarifs restent élevés". En conséquence, une nouvelle politique tarifaire sera dévoilée courant janvier, afin de rendre "compétitifs" les prix actuels, supérieurs en Espagne par rapport à la France.