ECONOMIE

La SNCF prévoit 6 à 8 TGV entre Perpignan et Barcelone

Déclaration du président de la SNCF, Guillaume Pepy

Guillaume Pepy, président de la SNCF © SNCF
Guillaume Pepy, président de la SNCF © SNCF
Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé le 19 décembre la mise en place progressive, après avril 2013, d'un volant de 6 à 8 TGV quotidiens entre Perpignan et Barcelone. La proportion de trains s'arrêtant à Perpignan est en question, car la vision globale de la SNCF concerne davantage la liaison France-Espagne que l'offre réelle disponible dans les Pyrénées-Orientales.
Le président de la SNCF Guillaume Pepy,  a confirmé le 19 décembre, depuis Montpellier, la mise en service de la Ligne à Grande Vitesse internationale entre Perpignan et Madrid pour le "printemps" 2013. Cette précision confirme l'annonce effectuée en octobre, à Paris, par François Hollande et le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, concernant un lancement au mois d'avril. Dans une vision d'ensemble, M. Pepy a jugé "formidable" le fait de "pouvoir accrocher ensemble deux pays qui sont leaders de la grande vitesse en Europe: l’Espagne par la longueur de son réseau, et la France en terme de fréquentation". Il a également mis l'accent sur l'offre disponible, en modulant les mauvais signes apparus le 15 décembre en Espagne. Sans se risquer à chiffrer exactement le nombre de TGV réellement disponibles depuis Perpignan, M. Pepy a dévoilé une adaptation progressive, après avril : "il y aura une période de montée en puissance, pour arriver à 6 à 8 TGV par jour". 

6 à 8 trains réellement disponibles depuis Perpignan ?

A la faveur d'une persistance de la frontière de l'information entre la SNCF et son homologue espagnole, la RENFE, la proportion de trains disponibles en gare de Perpignan, éventuellement l'intégralité des 6 à 8 cités, reste inconnue. Un voile reste également posé sur la tarification, communiquée dans les premiers jours de janvier 2013, car la France est en train de se "caler avec la RENFE". Contactée par nos soins, la société madrilène Elipsos, chargée de la commercialisation internationale de la ligne, est elle-même en attente d'informations à ce sujet.