ECONOMIE

Le sauvetage agricole est en marche en Agly-Fenouillèdes

Vignoble et friches à Saint Paul de Fenouillet, 2007
Vignoble et friches à Saint Paul de Fenouillet, 2007

La communauté de Communes Agly-Fenouillèdes annonce un plan de préservation de son foncier agricole face au risque d'arrachage massif de la vigne. Dans un contexte de crise essentiellement dû à la concurrence internationale, et malgré les efforts des producteurs sur la qualité de l'encépagement, de nouvelles campagnes d'arrachage, bouleversant économie et paysages, sont programmées dans le secteur, au Nord du Pays Catalan. Face au drame, les 18 communes sont mobilisées sur un plan de 3 ans de gestion de l'arrachage et de reconquête des friches viticoles, aidé par des fonds européens, régionaux et départementaux. Porté par la SAFER, ce  plan consiste à contacter les propriétaires qui prévoient un arrachage définitif pour trouver un repreneur, soit pour la vigne, soit pour une orientation vers l'olivier voire le chêne truffier. Cette initiative, qui doit préserver au maximum le potentiel agricole de la région du Fenouillèdes, garant peut-être de son futur économique, soulève la question d'une action semblable à l'échelle du Département des Pyrénées-Orientales, où la pression du foncier bâti sur l'agricole peut devenir parfois insoutenable. L'objectif fixé par le plan est la sauvetage de 90 ha en 3 ans.