ECONOMIE

La Catalogne Sud souhaite ouvrir une "ambassade" en Chine

Pékin, printemp 2008
Pékin, printemp 2008
L’annonce faite jeudi à Pékin a tout d’un projet d’ambassade : lors d’une visite à la communauté catalane de Pékin, avec laquelle il a pris contact à l’occasion des J.O., le Directeur Général de la Projection Internationale des Organisations Catalanes, Ignasi Doñate, a fait savoir à la presse que son gouvernement envisageait l’ouverture d’une délégation en Chine. Doñate a communiqué un choix d’implantation, actuellement à l’étude, appuyé sur l’expérience du « Consortium for the Commercial Promotion of Catalonia », qui dispose de bureaux à Shanghai et à Pékin. La ville des J.O., où vivent officiellement 300 Catalans, reçoit bien évidemment les faveurs de ce projet de la Generalitat de Catalunya, sensible aux intérêts économiques et stratégiques de la ville au sein de l’ensemble chinois. Cette réalisation, ébruitée lors d’un repas du « Casal Català » de Pékin réunissant les expatriés dans le pays, ne dispose pas de calendrier connu. Il s’inscrit dans le cadre de l’extension du réseau des délégations de la Generalitat dans le monde, comparable aux modèles québécois, écossais et flamand, prévu par le statut de la Catalogne Sud approuvé en 2006.