SOCIÉTÉ

- 12% d'infarctus à Barcelone après la loi anti-tabac

Le Comité pour la prévention du tabagisme espagnol se félicite, dans un communiqué du 11 août dernier, de la baisse importante des victimes de maladies coronariennes depuis l'application des lois de restriction de l'usage du tabac, en 2006. Basée sur une étude réalisée sur la zone de Barcelone, une baisse du nombre d'infarctus est constatée, à hauteur de 12% depuis 2006, soit environ 700 cas. Le tabagisme est évidemment connu comme facteur de risques, plusieurs composants du tabac favorisant les thromboses coronariennes par depôt d'athérome étant à l'origine de spasmes artériels. La législation en vigueur en Catalogne Sud, appliquée depuis le 1er janvier 2006, pourtant parmi les moins restrictives d'Europe, prévoit l'interdiction du tabac dans les bars et restaurants de plus de 100 m2, alors que la fumée est interdite dans tous les bars, restaurants et discothèques françaises depuis le 1er janvier 2008. Dans cette situation contrastée, l'Union Européenne mène une politique active en matière de prévention, la comission s'étant fixé pour objectif une baisse de 10% sur 5 ans du nombre de fumeurs, en harmonisant législations et politiques tarifaires. Justement, au Nord des Pyrénées, le prix du tabac à rouler pourrait augmenter de 9 à 10% ce lundi 18 août.