SPORT

6 ans de prison pour J.L. Nuñez, ex-président du Barça

A l'issue d'un grand procès contre la corruption, très médiatisé

Josep Lluís Nuñez, ancien président du Barça, Barcelone, jeudi 28 juillet 2011 © Europa Press
Josep Lluís Nuñez, ancien président du Barça, Barcelone, jeudi 28 juillet 2011 © Europa Press
Le plus persévérant des présidents du Football Club Barcelone, Josep Lluís Nuñez, a été condamné à une peine de 6 ans de prison assortie d'une amende de plusieurs millions d'euros, ce jeudi, dans la capitale catalane. Cette personnalité respectée est liée à une fraude fiscale de grande ampleur.
Le président du Football Barcelone lors de la période 1978-2000, Josep Lluís Nuñez, a écopé d'une peine de 6 ans de prison, ce jeudi, à l'issue d'une comparution au tribunal de la capitale catalane. L'Audience de Barcelone, qui a prononcé un verdict identique envers le propre fils de l'intéressé, vise une affaire de fraudes fiscales multiples. Outre avoir oeuvré au faîte du club de football phare de Catalogne, M. Nuñez est un puissant patron, âgé de 79 ans, détenteur des sociétés “Nuñez y Navarro Hotels” et “Núñez y Navarro”, cette dernière étant une référence de la vente et la réfection d'appartements, parkings, bureaux, locaux et bâtiments commerciaux, présente dans l'ensemble de la Catalogne du Sud et de l'Espagne. L'audience, fortement médiatisée, a été l'occasion de décrire plusieurs délits opérés pas les deux Nuñez, condamnés pour faux et usage de faux, et abus de confiance auprès d'agents de la fonction publique. Outre purger une peine, dont l'effectivité reste improbable concernant le puissant père, la famille devra rembourser la somme frauduleuse, et s'acquitter de pénalités évaluées à 2 millions d'euros.

Josep Lluís Nuñez, qui fait partie du cercle des hautes personnalités catalane, a débuté en affaires dans les années 1950. Son passage à la tête du Barça en tant que 35ème président, le plus long depuis la création du club, a été jalonné de succès sportifs, résumés par la signature de Diego Maradona, en 1982. L'entrepreneur s'est attaché à multiplier au maximum le nombre de membres du club, afin de le renforcer en tant qu'institution économique et sociale.