ECONOMIE

Encore un retard pour la ligne LGV Perpignan-Figueres, qui n'ouvrira qu'en 2010

Le tunnelier Mistral perçant le tunnel du Perthus, octobre 2007
Le tunnelier Mistral perçant le tunnel du Perthus, octobre 2007

La ligne TGV Perpignan-Figueres, initialement prévue pour 2009, ne sera mise en service qu'en 2010. Ce contretemps, annoncé mardi 22 juillet par le secrétaire d'état à la planification du ministère espagnol du développement et de l'aménagement du territoire, Víctor Morlán, semble passer faire l'objet d'un embargo informatif au Nord des Pyrénées. Longue de 45 km, dont 24,6 km en territoire français et 19,8 km en territoire espagnol, cette ligne recevra des trains roulant à 300 km/h et reliant Perpignan à Figueres en 15 minutes en 2010, avant de relier Perpignan à Barcelone en 45 minutes en 2012. M. Morlán a également communiqué que ce retard de près d'un an impliquera des compensations financières envers la société TP Ferro, concessionnaire de la ligne transfrontalière, issue de l'union entre la société française Eiffage, concessionnaire du viaduc de Millau, et la société espagnole ACS. Les pourparlers auraient d'ailleurs déjà commencé à ce sujet. La ligne, très attendue à Perpignan où les institutionnels et les décideurs économiques l'imaginaient bel et bien pour 2009, sera exploitée commercialement par une société européenne créée par la SNCF et RENFE, son homologue espagnol.