CULTURE

Figueres n'est pas "Dalí's city", selon son maire, Santi Vila

Santi Vila, maire de Figueres (archives)
Santi Vila, maire de Figueres (archives)
Dalí ne saurait résumer Figueres, selon le maire de la capitale de l'Empordà, Santi Vila, qui a adressé cette semaine un courrier à Jordi Hereu, maire de Barcelone, pour exprimer son désaccord sur la campagne de promotion de voyages en bus touristique entre Barcelone et Figueres régulièrement organisés par l'entreprise Transports Métropolitains de Barcelone. Vila exige que les messages publicitaires concernant le voyage emploient le nom «Figueres» et ne se contentent pas de présenter la ville comme « Dalí's city», selon un imaginaire populaire et une formule marketing mondialement connue en dépit d'un appauvrissement culturel. Le premier magistrat rappelle également que le nom de sa ville figurait dans les premières campagnes publicitaires, créées en 2003. Santi Vila demande donc que sa ville retrouve sa place dans cette promotion. Figueres, 41.000 habitants, disposant d'une bonne vitalité culturelle, a ouvert le Musée Dalí en 1974, bâti sur les vestiges de son ancien théâtre. La ville deviendra Capitale de la Culture Catalane en 2009, une fois que Perpignan aura  passé le relais.