POLITIQUE

Le Gouvernement catalan réduit de 25% ses dépenses courantes

José Montilla, président de Catalogne, juin 2008
José Montilla, président de Catalogne, juin 2008

Le président du gouvernement catalan, José Montilla, du Parti des socialistes de Catalogne, a annoncé mercredi un ensemble de mesures visant à réduire les dépenses courantes de son administration de 25 %, dans le but d'affronter l'actuelle crise économique, qui devrait se prolonger pendant deux ans, selon ses pronostics. Ces coupes franches concernent d'abord « les postes de dépenses, même nécessaires, qui ne sont pas indispensables ». L'embauche de fonctionnaires sera limitée car l'action publique se concentrera sur les services de base, comme la sécurité publique. Cette politique d'austérité prévoit également, selon le Président, le gel des salaires des hauts-fonctionnaires. José Montilla justifie ces choix tout en refusant un nouvel impôt, afin de ne pas handicaper l'économie catalane. De son côté, le chef de l'opposition de centre-droit, Artur Mas, de Convergència i Unió, assurait mercredi que son groupe restera vigilant sur des enjeux majeurs comme les infrastructures ou l'innovation et qu'elle ne bataillerait pas contre le Gouvernement sur un sujet aussi important que la crise économique.