ECONOMIE

La crise est plus forte à Girona qu'en Catalogne et en Espagne

Figueres, région de Girona, avril 2008
Figueres, région de Girona, avril 2008
Pour la première fois depuis 1996, le taux de chômage dépasse 10% dans la région de Girona, qui comprend autant Figueres que La Jonquera ou Puigcerdà et Portbou : selon un rapport portant sur le premier trimestre 2008, remis hier par le patronat régional, le taux devrait atteindre 10,5% fin 2008 et monter à 12,5% fin 2009. Ainsi, les 37.000 actifs actuels, dont l’âge est compris entre 16 et 64 ans selon les normes du Sud, seraient 47.000 l’année prochaine. D’après cette étude, le ralentissement économique sera violent au second semestre 2009, avec une « destruction d’emplois » due à l’incapacité des entreprises à absorber l’augmentation de la population active. A l’exception d’une activité industrielle dont les exportations progressent et d’un secteur touristique favorisé par l’explosion de son aéroport, la province de Girona est plus affectée par la crise économique que la Catalogne dans son ensemble et même l’Espagne. Le secteur du bâtiment ralentit à vue d’œil, les banques s’accordent à constater une baisse des crédits à la consommation et les concessionnaires automobiles remarquent une désaffection de leurs établissements.