ECONOMIE

Polémique sur les éoliennes de Portbou

Portbou, Costa Brava, juin 2008
Portbou, Costa Brava, juin 2008
Malgré une climatologie favorable, avec 300 jours de vent par an dont 40% de tramontane, l'implantation de parcs éoliens ne semble pas politiquement facile au Nord comme au Sud des Albères. Sur le secteur côtier de Portbou, où mûrit un projet baptisé "Parc eòlic Tramuntana», imaginé sur les Espaces d'Intérêt Naturel du massif des Albères, les démarches d'expropriation de 166 propriétés privées ont débuté la semaine dernière dans le but de construire la ligne d'évacuation souterraine de l'électricité jusqu'à la commune de Llançà, en passant par celle de Colera. Mais la Mairie et plusieurs associations écologistes dénoncent l'absence d'autorisation pour ces travaux tandis que le gouvernement catalan, la Generalitat de  Catalogne, défend le caractère d'utilité publique du projet et accélère les procédures administratives. Pour sa part, l'entreprise Comsa, chargée des travaux, avance dans leur préparation. Cette ferme de production électrique devrait disposer de onze éoliennes et de 8 groupes d'aérogénérateurs, bien que le projet initial en ait envisagé 33. Le refus de la Mairie de Portbou est justifié par une crainte de dégâts sur l'environnement, dans une commune à la croisée des chemins, en quête de nouvelles voies de développement suite à la fermeture des services douaniers consécutive aux avancées européennes.