SPORT

Le Barça humilie le Real Madrid dans un récital de buts

Les blaugrana infligent 5-0 aux Castillans, accueillis la veille à coups de pierres

Xavi, après le premier but marqué ce lundi soir © Reuters
Xavi, après le premier but marqué ce lundi soir © Reuters
Le match "clásico" Barça-Madrid qui se déroulait ce lundi soir au Camp Nou à Barcelone s'est conclu sur un résultat de 5 à 0, qui a provoqué une honte mémorable chez les joueurs castillans. La rencontre a débuté dans une atmosphère légèrement tendue chez les invités, échaudés la veille par un accueil de leur bus au caillassage, dimanche soir, de la main de voyous supporters du FC Bacelone. Le premier but est survenu rapidement, à la 9ème minute, fruit d'une passe de Xavi à Iniesta, qui a provoqué une colère des Madrilènes. Ceux-ci ont riposté par plusieurs minutes d'accélération du jeu dans laquelle ils excellent d'ordinaire. Mais la supériorité technique était du côté catalan, qui s'est alors exprimé par un tir de Villa, auteur d'un but énergique. Dès lors, Madrid a commencé à fléchir, à perdre le rythme, jusqu'à jouer à contretemps sur un tempo marqué par les blaugrana. Un début d'incident est même survenu, peut-être en compensation, lorsque Ronaldo s'est rué sur Guardiola, instantanément entouré ses siens, en guise de défense solidaire. Quelques instants plus tard, Ronaldo manquait l'embut en frôlant la base d'un poteau, à une distance de 30 mètres. Après la première période, sur un score de 2-0, dès les premières minutes de la seconde, Villa a marqué deux buts d'affilée, dans un pressentiment de gloire en puissance. Messi a poursuivi la besogne, tandis que Jeffren Suárez , plus discret, a arrondi le résultat. Cette rencontre entre deux équipes rivales que certains n'hésitent pas à nommer les deux meilleures formations du monde, a précédé, selon une tradition immuable, une irruption de foule sur la rambla de Canaletes de la capitale catalane, pour y poursuivre la fête jusque tard dans la nuit, par une température de 7°.