POLITIQUE

Hermeline Malherbe, nouvelle présidente du Conseil Général des Pyrénées-Orientales

Inconnue du grand public, elle fait partie des exclus du PS pour fidélité à G. Frêche

Hermeline Malherbe, samedi 6 novembre 2010, Perpignan © La Clau
Hermeline Malherbe, samedi 6 novembre 2010, Perpignan © La Clau
Les changements consécutifs à la disparition de Georges Frêche, président de la Région Languedoc-Roussillon, arrivent concrètement à Perpignan. L'actuel président du Conseil Général, Christian Bourquin, qui remplacera M. Frêche dès ce mercredi 10 novembre, sera lui-même remplacé le 21 novembre au sein de l'assemblée départementale. Son successeur, est une femme. Hermeline Malherbe, encore discrète, est arrivée en Pays Catalan en 2005.
Le nouveau président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales (P.O.) sera son numéro 2, Hermeline Malherbe-Laurent, selon une décision validée en toute fin de soirée, ce vendredi, à Perpignan. Les membres de la majorité de l'assemblée, essentiellement socialistes ou apparentés, ont ainsi choisi cette ancienne militante écologiste, qui fait partie de la communauté des Nouveaux Catalans. Son intronisation se déroulera lors d'une séance formelle, le 21 novembre, au sein de l'assemblée du Roussillon. Elue conseillère générale du canton Perpignan 8, qui comprend le quartier Saint Assiscle et une partie du celui de la gare, Mme Malherbe est encore une grande inconnue auprès du grand public. A 41 ans, elle bénéficie d'une accession à la présidence de l'institution, révélée ce samedi par les Journaux du Midi, qui s'appuiera sur la confiance établie en quelques années avec Christian Bourquin. L'actuel président, qui sera promu président de la Région Languedoc-Roussillon ce mercredi 10 novembre, a en effet préparé cette succession, après avoir organisé la mise à l'étrier, puis l'ascension de la future présidente.

Au Conseil Général des P.O., Hermeline Malherbe été chargée jusque-là de la commission du développement durable, de l'environnement, et du plan climat. Elle a également assumé une délégation concernant les personnes handicapées, prochainement réattribuée. A Montpellier, elle conservera sa fonction de vice-présidente de la Région Languedoc-Roussillon, assortie d'une délégation à l'eau, à la prévention des risques, et au projet d'acheminement d'eau du Rhône jusqu'en Roussillon, baptisé "Aqua domitia". Sa fidélité à la sphère de Christian Bourquin s'est manifestée très clairement lors des dernières élections régionales, à la veille desquelles elle a été mise en congé du PS, pour son maintien de candidature, par fidélité à Georges Frêche. Hermeline Malherbe a en effet figuré en deuxième position, après M. Bourquin, sur la liste divers gauche présentée dans les Pyrénées-Orientales, sous l'ombrelle du défunt homme fort du Languedoc. Mère de trois enfants, elle bénéficie d'une progression politique fulgurante, à faire pâlir nombre de personnalités, en action sur le territoire, parfois depuis plusieurs decennies.
Hermeline Malherbe i Christian Bourquin, febrer 2010 / DR