SOCIÉTÉ

La police catalane sanctionne l'homophobie

Sitges, mai 2008
Sitges, mai 2008
La 4ème Conférence européenne des policiers gays et lesbiennes, organisée à Barcelone samedi et dimanche derniers, a réuni 200 participants de 14 nationalités différentes. Ce rendez-vous présidé par le juge homosexuel Fernando Grande Marlaska, qui a fait son "coming out" en 2006, a permi de faire le point sur les avancées légales relatives à la normalisation des inclinations sexuelles minoritaires. Le conseiller de l'Intérieur de la Generalitat de Catalunya, Joan Saura, a profité de l'occasion pour annoncer la mise en oeuvre d'un dispositif d'intervention contre les délits homophobes voué à détecter, anticiper et sanctionner les délits commis contre les personnes homosexuelles et transsexuelles. Sur le terrain, tous les commissariats de Catalogne Sud doivent désormais accorder une attention particulière à ce type de délinquance, à l'instar des agressions en augmentation sur les plages et les lieux de rencontre de la ville côtière de Sitges, haut-lieu de l'expression homosexuelle, à 40 kilomètres de Barcelone, elle-même convertie, en quelques années seulement, en capitale gay de l'Europe du Sud.