ECONOMIE

Démission du leader paysan du Pays Catalan

Jean-Marie Roger, ex-président de la FDSEA catalane
Jean-Marie Roger, ex-président de la FDSEA catalane

Malgré un bond de 12,9% des ventes de produits agricoles nord-catalans au premier trimestre 2008, grâce une dynamique vers l’Italie et l’Allemagne indiquée par la Direction Nationale Statistiques du Commerce Extérieur, le patron des agriculteurs des Pyrénées-Orientales, Jean-Marie Roger, a révélé sa démission lundi 7 juillet : président, depuis 15 mois à peine, de la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles, ce jeune bouillonnant avoue l’impuissance syndicale face aux adversités économiques. Jugeant, dans une interview au groupe Midi Libre, que les Pyrénées-Orientales ont « beaucoup souffert des guerres d'hommes » et que les institutions gèrent la « survie » par une action résumée à « aider les coopératives au lieu des exploitants », Jean-Marie Roger aura lutté, en vain. Déjà, en assemblée générale le 22 mai, ce leader de 39 ans déclarait : « si nous ne proposons pas une offre un peu plus structurée et plus concentrée, nous disparaîtrons ». Manquant la rupture avec les schémas économiques du XXe siècle, cet ex-plus jeune président d’une FDSEA en France, trop jeune pour supporter une forme d’immobilisme, se concentrera désormais sur son exploitation de Pézilla-la-rivière.