Billboard - Agència Catalana de Turisme - ACT - El Vendrell Dentsuaegis

SOCIÉTÉ

Nouvelle maladie chez les homos barcelonais

Barcelone est le nouveau lieu d'apparition d'une maladie sexuellement transmissible rare, la lymphogranulomatose vénérienne, découverte en 1913, et signalée à Rotterdam en 2003. Les autorités sanitaires catalanes ont recensé 21 homosexuels masculins infectés, entre septembre 2007 et avril dernier, parmi lesquels 19 également atteints de Sida. Le nouveau virus, d'une incubation de 2 jours à 2 mois, provoque de petites ulcérations génitales ou anales, souvent indolores, par conséquence fréquemment inaperçues. Dans une seconde phase apparaissent des ganglions, des douleurs, des fièvres et des écoulements purulents. Cette maladie au traitement efficace en cas de dépistage rapide peut s'aggraver en cas d'absence de diagnostic. S'en suivent des complications inflammatoires parfois nombreuses. Un relâchement des comportements au sein de la communauté homosexuelle masculine semble être à l'origine de cette infection, dans la très cosmopolite capitale de l'Europe du Sud. Ce phénomène localisé est à l’étude au sein de l’organisme Eurosurveillance, situé à Stockolhm.