POLITIQUE

Sarkozy en Andorre, pour régler le sort du paradis fiscal des Pyrénées

Visite du président de la République en principauté, le 29 juillet

Nicolas Sarkozy © AP
Nicolas Sarkozy © AP
Le président de la République Nicolas Sarkozy effectuera une visite officielle dans la principauté d’Andorre, dont il est coprince avec l’évêque d’Urgell, le 29 juillet, selon une information confirmée par le Gouvernement des Vallées, qui a exprimé ce mercredi la « satisfaction des institutions et du peuple andorran" consécutive à cette annonce. L’agenda de M. Sarkozy reste à préciser mais la probabilité est forte que l’Etat andorran, qui reste en marge de l’Union Européenne et bénéficie de fait d’un statut de paradis fiscal, se voit conseiller par la France, lors de cette journée, de modifier ses paramètres ancestraux. En effet, M. Sarkozy, qui a menacé, en mars 2009, de quitter sa fonction de coprince si la communauté internationale bloquait la question des paradis fiscaux, a incité le seul pays catalan indépendant, en février dernier, à "poursuivre dans la voie de la transparence" bancaire. Ces derniers mois, le Gouvernement andorran a procédé à la signature de pas moins de 17 accords d'échange d'informations fiscales, qui a permis son retrait, en février, de la liste dite « grise » des paradis fiscaux établie par l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE).